mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 19:03 19 h 03 min

Des affrontements en cours entre l’armée et des éléments du M23 dans l’Est

- Publicité-

MISE A JOUR/ La situation s’est calmée, d’après des nouvelles informations. La « tentative » d’incursion a été repoussée, apprend-to-on, toujours des sources proches de la Société civile .

Des sources proches de la Société civile du Nord-Kivu, rapportent des affrontements entre des éléments des FARDC et un groupe de rebelles présumés du M23 proche de la frontière Ougandaise tard la nuit du dimanche 15 janvier.

Selon des informations parvenues à la rédaction de POLITICO.CD, des ces accrochages à l’arme légères ont lieu en ce moment même entre des éléments des Forces armées de la RDC (FARDC) et des éléments présumés du M23 à  Ishasa, au sud du lac Édouard, près de frontière ougandaise.

Dans un message publié à travers son compte Twitter ce dimanche, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku annonce « une attaque généralisée » de l’ancienne rébellion du M23 sur la RDC, une information confirmée par Lambert Mende.

« À partir de l’Ouganda, les ex-M23 sont en direction de la RDC avec armes et munitions pour attaques généralisées« , annonce Julien Paluku, sans donner plus de précisions.

La toute dernière rébellion tutsi soutenues par le Rwanda et l’Ouganda dans l’est de la RDC depuis la fin de la deuxième guerre du Congo (1998-2003), le M23 a été défait en novembre 2013 après 18 mois de guerre au Nord-Kivu. Le mouvement a confirmé en décembre 2013 son renoncement à la rébellion lors de la signature des déclarations de Nairobi par lesquelles le gouvernement de Kinshasa et le M23 ont formellement enterré la hache de guerre.

Selon Julien Paluku, il s’agit de l’ex-Chef militaire Sultani Kakenga qui serait à la tête de ce nouveau mouvement du M3, dénonçant la « complaisance » du gouvernement ougandais.

- Advertisement -
- Advertisement -

7 Commentaires

  1. Le gouvernement devrait savoir que la securité de la population est la première priorite! Cela signifie renforcer notre armée et le systeme d’intelligence (renseignement), et la police partout dans la Republique. Sinon, comment expliquer le haut sabotage des groupes rebels partout dans la Republique? Et comment les elements de M23 ont-ils pu depasser les frontieres en présence d’un système de renseignement en coopération avec la défense du pays? Nous n’arriverons jamais à avoir la paix si l’armee, la police, et le renseignement ne sont pas pris a premiere vue dans le pays, et cela nous prendra toujours en arrière, car il n’y pas d’investissement ou de croissance economique en présence d’une insécurité intense!

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...