jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 9:04 9 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 9:04 9 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 9:04 9 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 9:04 9 h 04 min

La China Taihe Bank évoquée par le gouverneur de la BCC pour reprendre la BIAC n’existe pas!

- Publicité-

Les actionnaires de la Banque internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC), la troisième du pays, ont décidé de la dissoudre à l’issue d’une assemblée générale le 04 novembre dernier, dans le but de rembourser leurs clients. Cette décision a intervenu alors que sa mise sous tutelle par la Banque Centrale du Congo (BCC) pour une durée de 180 jours depuis juin dernier n’a abouti à aucune reprise, telle que le Gouverneur de la BCC, Deogratias Mutombo le promettait.

Devant la commission Economie et Finances de l’Assemblée nationale la semaine dernière,  le gouverneur Mutombo a promis une reprise incessante de la banque par des opérateurs chinois, une promesse qu’il fait depuis l’année dernière et qui peine à se concrétiser. « La China Taihe Bank,  dont le capital est évalué à plus de 24 milliards de dollars américains, va reprendre la BIAC grâce à une filiale congolaise China Taihe Bank of Congo« , a anoncé M. Mutombo.

Cependant, aucune banque pesant plus de 24 milliards et dénommée  » China Taihe Bank » n’existe en Chine. D’après nos fouilles, il n’existe qu’une seule référence dont le nom s’y rapproche sans être le cas. Il s’agit de la branche de l’Agricultural Development Bank of China (ADBC) à Taihe Xian, un district administratif de la province de l’Anhui en Chine populaire.

Joint au téléphone par Politico.cd, les responsables de cette banque ne reconnaissent « aucune opération en République démocratique du Congo« .

« Je ne suis pas au courant d’une reprise d’une banque par l’ADBC en ce moment, et surtout en Afrique », a réagi un responsable de cette banque chinoise. « Nous n’avons pas d’opérations à l’étranger, nous n’opérons qu’en Chine, c’est donc une information étonnée », a-t-il poursuivi en anglais.

Dirigée par Shumin Zhu, l’Agricultural Development Bank of China [Banque de développement agricole de Chine] est une banque de politique chinoise sous la Banque centrale populaire de Chine (PBOC). À ce titre, elle est responsable du financement des projets liés à la croissance économique de la Chine. De ce fait, elle n’a aucune intervention ou filiale en dehors de la Chine, telle que le stipule le gouverneur Deogratias Mutombo.

L’ADBC fournit en outre divers services bancaires en Chine dont les prêts pour l’achat de céréales, d’huiles alimentaires et de coton; les prêts pour le transfert et l’exploitation des terres rurales, les entreprises industrielles, les projets de sciences et technologies agricoles, la construction d’infrastructures rurales et le développement agricole, la construction de systèmes de circulation rurale, la rénovation des habitations…

De plus, l’ADBC dont le capital est de plus de 2.549 milliards de dollars américains, traverse une crise depuis 2015. Selon l’Agence Reuters cette banque, la troisième appartenant à l’Etat chinois, a du recourir à une injection de plus de 24.2 milliards de dollars du ministère des Finances  en avril 2015 (lire ici).

Par ailleurs, la China Tahie Bank n’existe pas sur la liste des banques chinoises disponible ici. 

- Advertisement -

china-bank

Joint au téléphone, des proches des actionnaires de la BIAC disent « ne pas être surpris d’une telle révélation »

« Nous sommes en face des gens qui n’ont jamais été honnêtes, et donc cela n’est pas une surprise« , affirme un proche des actionnaires qui a requis l’anonymat. « Ils cherchent à tout prix à avoir la BIAC pour un prix dérisoire, mais ça risque finalement de coûter plus cher qu’ils ne l’imaginent.« , conclut-il.

Le gouverneur Deogratias Mutombo est resté injoignable aux appels de Politico.cd.

 

 

7 Commentaires

    • Il faut comprendre le gouverneur de la BCC, peut être qu’il a du mal à dire que c’est la famille du leader bien aimé de nkinkey mulumba, le rais de la république à democratisé du Congo qui cherche à reprendre la Biac, le temps pour elle de créer une banque fictive dans les paradis fiscaux, puisqu’avec les dernières révélations de Panama papers il faut beaucoup des précautions pour se cacher. La Rdc est en passe de devenir une république bananiere!

    • A quoi joue le gouverneur de la bcc? Nous voulons entrer en possession de notre épargne alors pourquoi toutes ces manigances ? ça a trop duré et un peu d’humanisme monsieur deogratias.

  1. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE IMPRÉVISIBLE, COURT ET EFFICACE. L’HEURE EST GRAVE. LE KONGO EST TOUJOURS OCCUPE PAR LE TUTSI POWER. LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN aspire indéfiniment à une Révolution ADN Kongolais en allant des défaites en défaites jusqu’à la VICTOIRE FINALE dixit Mao Tse Tung… Tous les faux politiciens Kongolais et infiltrés experts en manœuvres politiques dilatoires prennent tous les Véritables Kongolais de souche purs sang pour des éternels petits cons mais plus encore pour leur marchepied pour accéder à la mangeoire dressée par l’Occupant Tutsi Power afin d’assouvir leurs besoins égoïstes pour leurs intérêts personnels pour balkaniser notre beau pays.

    D’ici le 19 Décembre 2016, surtout après cette fameuse date, que tous les véritables Kongolais de souche purs sang soient fiers front levé et tête haute, endurants, attentifs, vigilants, lucides, déterminés, intransigeants, nationalistes, patriotes, unitaristes, refondateurs du Kongo martyrisé, nous avions déjà vu des vertes et des pas mûres comme coups bas et mauvais fruits produits par la classe politique Kongolaise pouurrie, crasseuse, aphone, traîtresse de la Nation Kongo, médiocre, corrompue, cynique et inconsciente congénitale. L’HEURE DE LA LIBÉRATION TOTALE DU KONGO SOUS-OCCUPATION DU TUTSI POWER A SONNÉ.

    SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE AVEC UN LEADERSHIP COLLECTIF POUR LIBÉRER NOTRE PAYS QUI PLOIE SOUS LE JOUG PESANT ETRANGER. DEPUIS 1961 (Assassinat de Patrice-Émery Lumumba) et à partir de 1968 (Assassinat de Pierre Mulele) TOUS LES FAUX POLITICIENS SANS EXCEPTION CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES QUI NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO ONT ROULE SANS VERGOGNE LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE A CHAQUE MOMENT IMPORTANTISSIME DU TOURNANT CAPITAL DE L’HISTOIRE DE LA NATION KONGO.

    VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE IMPRÉVISIBLE, COURT ET EFFICACE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

  2. Merci les gars. ça c’est du journalisme dont nous avons besoin. Pas les chanteurs et danseurs aux intérêts des politiciens qui leur donnent des miettes en guise de conditionnement à la Pavlov.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...