Des jeunes pro-Kabila paradent sur le Boulevard du 30 juin

C’est sur des motos et les toits de véhicules que des dizaines de jeunes ont paradé sur cette principale artère de la ville de Kinshasa pour exprimer leur soutien au président Kabila, contrastant avec des manifestations et des tirs entendus dans la ville.

Kabila doit rester président, c’est notre président” disent-ils munis des drapeaux et des effigies du Président congolais, évoquant l’article 70 de la Constitution.

16 commentaires
  1. Honte au pauvre jeunes manipuler et a ventre creux.limite ds la reflexion.appuiye un article qui ne sais meme pas l interprete. Les pauvres

    1. La politique n’est pas comme on pensent, être politicien, cad: il faut avoir aussi un des mensonge. Et chaque personne est libre de faire son choix, qu’est ce vous voulais ? Comme toi tu hait Kabila, tous le monde doit aussi l’haïre, non! Ils soutiennes Kabila, ils ont leurs raison de le soutenir, a toi aussi de faire ton propre choix, et la raison de ton choix.

  2. Mais, la police était supposé dispersé tout regroupement de plus de 10 personnes sur la voie publique. Quand il s’agit des jeunes Pro-Kabila cette mesure ne s’applique pas? Deux poids deux mesures??

  3. Ah!!! La RD Congo avec cette formule de multicultures et étrangers n’a pas de chance. Peut être qu’on doit penser à revenir à la formule de nos anciens Royaumes et Empires trouvés par les Belges tout en les rendant des Républiques pour que la conscience des uns et des autres soit retrouvée. En ce moment là :
    1 Les Mende,les Tshisekedi, les Badibanga,les Boshab,les shekitundu,les Raymond Tshibanda, les Ngoy kasandji,les Martin Ngenda,les Mwamba , les Joseph Olenghankoy et les autres peuvent se retrouver dans leur République avec leur propre culture.
    2. Les J. Kabila, les Kamerhe, les Ruberwa, les Matata, les Bahati,les Thomas Luhaka , les Alexis Thambwe Mwamba , les Paluku,les Michael Mandeko, les Bokele Joy , les Pascal Ruhigwa ,les Edgard Mateso, les Simon Kazungu et les autres peuvent aussi se retrouver dans leur République du VOLCAN ou de KIVU avec la même culture .
    3. les Kizenga, les Minaku, les Muzito, les Kamitatu ,les Kimbuta, les Leonard Mutangu,, et les autres peuvent bien former leur République avec leur culture.
    4. Les Kengo, les bamanisa,les Osumaka,les Crispin Atama Tabe,les Jean Ilongo Tokole, les C. Nangaa, les Faustin Tohengao les Lokundo, et les autres peuvent faire de même.
    5. Les Yeriodia, les Mukoko, les Mbatshi, les kiakuama,les Luzolo Bambi, les Masiala Solo, les Muanda Semi, les Puela, les Vuemba , les Jacques Mbadu, les Miezi et les autres peuvent également faire une République KONGO avec leur propre culture.
    6. Les Kyungu , les Katumbi , les Muyej,les Henri Mova Sakanyi,les Kazembe Musonda,les Katebe Katoto ,les Bernard Kaumba, les Henri Yav Mulang et les autres peuvent avoir droit à leur République de KATANGA avec leur culture mal grès c’est presque perturbé, ils peuvent bien la reconstruire.
    7.Le Makila, le Engoulu , le Boende, les Apollinaire Ndanga,les Endundu et les autres, une même culture peuvent sans doute faire de leur coin une République.
    Faire ceci, n’est pas un péché, ni un tribalisme, moins encore une division ou désunion mais, c’est une ORGANISATION (l’unité régionale dans la diversité) pour un amour vrai qui donnera un bon signe de Justice car là oû il y a justice, les fruits, c’est la paix.

  4. Ils ont Peut-être raison de l’acclamer. Fanatiques aveuglés, ils sont complices d’un destin triste de la RDC; leur consciences émoussées ne compatissent avec les autres jeunes massacrés innocement. Tout se paie ici-bas.

  5. Ridicule, des pauvres Cons qui s’exhibe à l’idiotie pour 5000 francs Congolais et 1 T-shirt à l’effigie d’Hippolyte fils d’Adrien. mais encore pour combien de temps.!
    a souligner qu’ils sont tous au chômage

  6. Mais, la police était supposé dispersé tout regroupement de plus de 10 personnes sur la voie publique. Quand il s’agit des jeunes Pro-Kabila cette mesure ne s’applique pas? Deux poids deux mesures??

    1. Mais cette police et meme l’armee sont tous de voiyoux ;je ne croie pas q’ils peuvent arreter les pro-Kabilies.
      D’ailleur ce sont eux qui devraient arreter Hypolite comme l’avait fait le chef d’état major de Bourkina-fasso a la fin de son mandat

  7. Il est clairement visible que cette photo n’a pas été prise sur le boulevard du 30 juin moins encore à Kinshasa.

  8. C drole comment laisser les gens manifester pendant que la police a interdit l’attroupement de plus de 10 personnes? Ceux la sont ils controles? Et les autres s’ ils embattaientd les pas Sauriez vous les identifiez?

  9. Comme c’est triste que de voir des jeunes comme ceux que nous avons vus ce Lundi là sur les avenues de Kinshasa soit disant soutenir Kabila. Nous leur reconnaissons ce droit mais celui qui les a payés ne s’est pas rendu compte du danger qui leur a fait courir; pendant que la majorité des congolais était en désolation, ces pauvres manipulés étaient en train de se moquer d’eux. Je vois beaucoup de ceux-là venir demander de l’aide pour 1000FC, 2000FC ou 3000FC je crois que les 20$ qu’ils ont reçu finiront leurs difficultés à jamais. Ils doivent savoir que c’est au nom de la Démocratie qu’ils ont vu leur vies sauves si non nous serions parmi les personnes qui les auraient attaquées. Ils s’en rappelleront un jour quand l’avenir leur demandera des comptes pour le sang des congolais innocents versé, LES AUTEURS, LES COAUTEURS ET LES COMPLICES ETANT PUNIS DE LA MEME MANIERE

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.