mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min

La Police interdit « tout rassemblement de plus de dix personnes » à Kinshasa

- Publicité-

« La police empêchera l’exercice de toute manifestation publique à caractère politique non autorisé à travers toute l’étendue du territoire national, elle protégera la population et ses biens. Sont notamment prohibées toute incitation de la population à la désobéissance civile et toute instrumentalisation de la jeunesse désœuvrée à la pose des barricades enflammées sur la chaussée et au jet des graviers sur les usagers. Ainsi, tout rassemblement de plus de dix personnes   étant d’office illicite, sera dispersé d’initiative », a prévenu le colonel Mwana Mputu, cité par Radiookapi.net

Cette sortie du Porte-parole de la Police congolaise intervient alors que la tension monte à quelques heures de l’expriration officielle du mandat du président Joseph Kabila à la tête de la RDC. Le colonel Mwana Mputu a indiqué que la présence renforcée des forces militaire et policière dans la ville de Kinshasa et dans d’autres villes à travers le pays, rassure la population.

« Partant des menaces recensées dans certaines zones de turbulence et malgré de nombreux appels à l’apaisement et au calme lancé par de nombreux responsables des partis politiques d’opposition et de la Majorité présidentielle, la police nationale a été informée de la résolution et de la détermination de certains mauvais citoyens ayant levé l’option de poser des actes de vandalisme à la date du 19 décembre 2016, dans la finalité de briser la sérénité  établie », argumente le colonel Mwana Mputu.

Avec Radio Okapi.

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Interdire les manifestations, n’est pas le rôle de la police ou de l’armée. Protéger la population et ses biens, ce n’est pas lui interdire de manifester. Elle a plutôt, la police ou l’armée, le devoir de guider les manifestants afin de limiter, si pas éviter tout débordement, les dégâts…

    -La liberté de manifestation est un droit de l’homme. On parle du « droit à la liberté de manifestation ». Cela veut dire que ce droit consiste non seulement au fait de pouvoir manifester mais aussi et surtout à ce que la possibilité de manifester soit libre de toutes contraintes. Trésor Lungungu Kdimba-

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...