PUBLICITÉ

La Police interdit « tout rassemblement de plus de dix personnes » à Kinshasa

« La police empêchera l’exercice de toute manifestation publique à caractère politique non autorisé à travers toute l’étendue du territoire national, elle protégera la population et ses biens. Sont notamment prohibées toute incitation de la population à la désobéissance civile et toute instrumentalisation de la jeunesse désœuvrée à la pose des barricades enflammées sur la chaussée et au jet des graviers sur les usagers. Ainsi, tout rassemblement de plus de dix personnes   étant d’office illicite, sera dispersé d’initiative », a prévenu le colonel Mwana Mputu, cité par Radiookapi.net

Cette sortie du Porte-parole de la Police congolaise intervient alors que la tension monte à quelques heures de l’expriration officielle du mandat du président Joseph Kabila à la tête de la RDC. Le colonel Mwana Mputu a indiqué que la présence renforcée des forces militaire et policière dans la ville de Kinshasa et dans d’autres villes à travers le pays, rassure la population.

- Publicité-

« Partant des menaces recensées dans certaines zones de turbulence et malgré de nombreux appels à l’apaisement et au calme lancé par de nombreux responsables des partis politiques d’opposition et de la Majorité présidentielle, la police nationale a été informée de la résolution et de la détermination de certains mauvais citoyens ayant levé l’option de poser des actes de vandalisme à la date du 19 décembre 2016, dans la finalité de briser la sérénité  établie », argumente le colonel Mwana Mputu.

Avec Radio Okapi.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Interdire les manifestations, n’est pas le rôle de la police ou de l’armée. Protéger la population et ses biens, ce n’est pas lui interdire de manifester. Elle a plutôt, la police ou l’armée, le devoir de guider les manifestants afin de limiter, si pas éviter tout débordement, les dégâts…

    -La liberté de manifestation est un droit de l’homme. On parle du « droit à la liberté de manifestation ». Cela veut dire que ce droit consiste non seulement au fait de pouvoir manifester mais aussi et surtout à ce que la possibilité de manifester soit libre de toutes contraintes. Trésor Lungungu Kdimba-

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU