mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 19:31 19 h 31 min

l'info en continu

19 décembre: appel à une journée ville morte (ONG)

- Publicité-

C’est en signe de protestation contre les velléités « dictatoriales » tendant à menacer la démocratie, les libertés des citoyens et la stabilité du pays (blocage de tous les réseaux sociaux, interdiction des réunions aux partis politiques et à la société civile dans toutes les salles de la capitale).

La NSCC salue l’initiative de la CENCO d’organiser les négociations directes d’une part entre la majorité présidentielle et d’autre part le Rassemblement. La NSCC est préoccupée parvla multiplication des actes d’obstruction des droits et libertés des citoyens à la ville de la date du 19 décembre 2016, date de la fin du dernier mandat du chef de l’Etat.

- Publicité-

« La NSCC estime que par les discussions directes du Centre interdiocésain, il est encore possible de sauver le processus électoral en dégageant un consensus inclusif. Cette opportunité de dernière chance, si elle s’ inscrit dans la ligne droite du respect de la constitution et la mise en application de la résolution 2277, peut permettre le recentrage pacifique des conditions consensuelles de relance du processus électoral délibérément plongé dans l’impasse« , lit-on dans leur communiqué de presse laissé à la rédaction de politico.cd.

Plaidant au nom des milliers sans emploi, sans moyen de survie, la nouvelle société civile du Congo appelle la CENCO et les participants à ces discussions directes de conditionner la poursuite de leurs travaux moyennant ces préalables avant la conclusion et la signature de l’accord en vue de créer un climat de confiance.

Elle suggère entre autre: la levée de toutes les mesures prises pour bloquer les réseaux sociaux et l’interdiction d’accès à la location des salles des réunions dans la ville par les partis politiques et les acteurs de la société civile. L’engagement des participants aux négociations de trouver un compromis stipulant que tous les animateurs de la transition ne seront pas candidats aux prochaines élections après la dite période…

- Publicité -

EN CONTINU