Retour imminent Kamitatu, Tshisekedi obligé de revoir sa liste des participants

Alors que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) s’était taillée la part du lion dans la liste des participants aux discussions directes de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), des voix se sont levées du côté des autres opposants pour réclamer plus d’équilibre.

Le Groupe de 7, ainsi que la Dynamique de l’Opposition ont obtenu gain de cause avec l’arrivée respective d’Olivier Kamitatu et de Martin Fayulu dans l’équipe.  Le MLC de jean-Pierre Bemba n’ayant guère obtenu de majoration.

Dans la foulée, la composition de la délégation de l’opposition se présente de manière suivante

  • G7: Dialoguephe Lutundula Apala, Olivier Kamitatu Etsu et Didier Molisho.
  • Dynamique de l’Opposition: Martin Fayulu et Joseph Olenghankoy sont désignés pour représenter leurs pairs.
  • MLC: Evè Bazaiba, Fidèle Babala
  • Alternance pour la République( AR): Delly Sessanga
  • Alliés UDPS:  Lisanga Bonganga
  • Société civile: Georges Kapiamba et Christopher Ngoy

Par ailleurs, Olivier Kamitatu Etsu, ex-ministre du Plan et figure emblématique du G7, qui  a quasiment rejoint Moïse Katumbi en exile depuis mars 2016, et dont le nom fait désormais partie des participants, semble finalement être sur le chemin du retour, tel que l’annonçaient plusieurs sources au sein du Rassemblement.

L’interessé est toutefois resté injoignable aux appels de Politico.cd.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.