Le Rassemblement se tient « pleinement à la disposition de la CENCO » et « prend à témoin le Peuple »!

4
920

« Le Rassemblement se tient pleinement à la disposition de la CENCO pour les négociations directes proposées par elle en vue d’aboutir à un compromis politique global pouvant conduire à la tenue effective d’élections démocratiques, crédibles et transparentes dans le plus bref délai« , tel est le message principal d’un communiqué diffusé vendredi soir par la coalition des opposants congolais dirigée par Étienne Tshisekedi. 

Ce communiqué a intervenu quelques heures après celui de la Majorité Présidentielle, en réaction à la conférence des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) tenue le même vendredi après-midi dans la capitale congolaise.

Dans son communiqué, la Majorité Présidentielle ferme définitivement la porte à un probable accord avec les opposants du Rassemblement, demandant un au président Joseph Kabila d’appliquer les accords issus du Dialogue.

La MP qui dit « se tenir aux dispositions de l’Accord politique du 18 octobre 2016« , invite le Président, et « les autres institutions compétentes ainsi que le Facilitateur du Dialogue Politique [Edem Kodjo] à poursuivre la mise en place du dit Accord. »

« Recommandons aux dites institutions de prendre appui sur l’article 24 de l’Accord Politique pour faire droit aux préoccupations pertinentes des parties non signataires dudit Accord telles qu’elles ressortent du communiqué de la CENCO de ce vendredi 02 décembre 2016« , conclu ce communiqué.

De leur côté, les évêques de la CENCO ont fait savoir qu’il existaient des nombreuses divergences entre la Majorité et l’Opposition congolaise.

Néanmoins, les évêques catholiques suggèrent une rencontre « autour d’une table, dans un format réduit » entre les deux camps pour parler directement.

« Le Rassemblement prend à témoin le Peuple congolais et la Communauté internationale de considérer sa disponibilité permanente au dialogue en vue de trouver une solution pacifique avant l’expiration du second et dernier mandat de Monsieur Joseph Kabila, ce 19 décembre 2016, et d’éviter ainsi au pays le chaos programmé par sa famille politique« , conclu le communiqué du Rassemblement, signé par Etienne Tshisekedi. 

En effet, les opposants congolais ont donné un ultimatum au président Kabila pour quitter le pouvoir à la fin de son mandat le 19 décembre. L’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a menacé de descendre dans la rue si ces « consultations » de la CENCO échouaient.

 » Pour sauver le pays, la Cenco consulte en ce moment le Rassemblement, les forces vives et la majorité présidentielle pour trouver un compromis. S’il n’y a pas de consensus, nous allons faire respecter la constitution. Le 19 decembre, Joseph Kabila ne sera plus président de la république« , menaçait Moïse Katumbi, également cadre du Rassemblement, dans une interview le 30 novembre dernier à la Voix de l’Amérique.

4 Commentaires

  1. TENEZ BON RASSEMBLEMENT, CETTE MP ( MINORITÉ DE PROFITEURS), DEVIENT ILLÉGITIME ET ILLÉGALE LE 19 DÉCEMBRE 2016 À 23H59 .
    LE SEUL TEXTE QUI A VALEUR DE LOI SUPRÊME EN RDC ET DANS UN MONDE CIVILISÉ ET STRUCTURÉ EST LA CONSTITUTION !!! UN PETIT GROUPE DE HORS LA LOI RÉUNI DANS UN CAMP TSHATSHI NE PEUT Y DÉROGER. YEBELA ARTICLE 64

  2. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE… LES FAUX POLITICIENS CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO. LE SOULÈVEMENT POPULAIRE OU LA RÉVOLUTION ADN KONGOLAIS SERA IMPRÉVISIBLE, COURT(COURTE) ET POPULAIRE. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

Comments are closed.