samedi, octobre 10, 2020
DRC
10,841
Personnes infectées
Updated on 10 October 2020 à 21:37 21 h 37 min
DRC
323
Personnes en soins
Updated on 10 October 2020 à 21:37 21 h 37 min
DRC
10,242
Personnes guéries
Updated on 10 October 2020 à 21:37 21 h 37 min
DRC
276
Personnes mortes
Updated on 10 October 2020 à 21:37 21 h 37 min

La Majorité Présidentielle ferme définitivement la porte au Rassemblement

- Publicité-

Dans un communiqué parvenu à Politico.cd ce vendredi, la Majorité Présidentielle, ferme définitivement la porte à un probable accord avec les opposants du Rassemblement, demandant un au président Joseph Kabila d’appliquer les accords issus du Dialogue.

Dans ce communiqué signé par l’ambassadeur André-Alain Atundu, Porte-parole de la Majorité Présidentielle, la coalition des partis politiques soutenant le président Joseph Kabila affirment constaté l’échec des consultations initiées par les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), initiées par le Président lui-même à l’issu des accords du Dialogue politique, le 18 octobre dernier.

La MP qui dit « se tenir aux dispositions de l’Accord politique du 18 octobre 2016« , invite le Président, et « les autres institutions compétentes ainsi que le Facilitateur du Dialogue Politique [Edem Kodjo] à poursuivre la mise en place du dit Accord. »

« Recommandons aux dites institutions de prendre appui sur l’article 24 de l’Accord Politique pour faire droit aux préoccupations pertinentes des parties non signataires dudit Accord telles qu’elles ressortent du communiqué de la CENCO de ce vendredi 02 décembre 2016« , conclu ce communiqué.

En effet, les évêques catholiques ont conclu dans une conférence de presse ce vendredi, qu’il existait toujours de « divergeances » entre la Majorité et l’Opposition, à l’issue de leurs consultations.

L’opposition congolaise du Rassemblement n’a pour l’heure par réagi à cette information. Néanmoins, l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a menacé de descendre dans la rue si ces « consultations » de la CENCO échouaient.

 » Pour sauver le pays, la Cenco consulte en ce moment le Rassemblement, les forces vives et la majorité présidentielle pour trouver un compromis. S’il n’y a pas de consensus, nous allons faire respecter la constitution. Le 19 decembre, Joseph Kabila ne sera plus président de la république« , menaçait Moïse Katumbi, également cadre du Rassemblement, dans une interview le 30 novembre dernier à la Voix de l’Amérique.

Le communiqué

cysnncuwqaa9t4e cysnwl8xcaa-ax3

- Advertisement -

 

4 Commentaires

  1. en tout cas,ce sont de farceurs qui veulent render ce pays a des conditions non acceptable par tous.le pays riche qui deviant l’un des pays le plus pauvres pendant que les soit disant riches s’enrichissent de notre richesse et puis ils veulent encore rester au pouvoir.

  2. ATUNDU, TAMBWE MWAMBA, MENDE OMALANGA…(le conglomérat des gens inutiles) SACHEZ QUE VOUS ÊTES DES CONGOLAIS ET QUE KABILA EST RWANDAIS, VOUS LE SAVEZ BIEN. LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE-EUX. IL EST RWANDAIS. SURTOUT ATUNDU ET TAMBWE, VOUS ÊTES DES TRAÎTRES…

  3. La majorité presidentielle restera dans sa logique,elle nous fait passer le temps et au dernier moment elle nous surprendra par une brutalité jamais vue ailleurs pour faire passer le projet qu elle mijote depuis longtemps. Seuls le naifs esperent encore à la bonne volonté de MP. La fin de ce regime sera catastrophique parce que c est un regime qui refuse de lire les signe de temps.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...