Etienne Tshisekedi et le Rassemblement appellent à un meeting populaire le samedi 5 Novembre

La plateforme politique de l’opposition l’a annoncé à travers un communiqué rendu publique ce mardi 25 octobre 2016. Un communiqué à l’issue d’une réunion du conseil des sages de ce regroupement politique autour d’Etienne Tshisekedi en cette même date.

Cette frange de l’opposition ayant boycotté le dialogue national dit vouloir ainsi fixer l’opinion nationale et internationale sur les enjeux politiques de l’heure. Le meeting populaire de ce 5 novembre 2016 sera tenu à 11 heures sur le boulevard triomphal à Kinshasa précise le document.

Le 20 octobre dernier, la plateforme avait publié un autre communique exprimant son rejet du nouveau gouvernement issu du dialogue national et de l’ensemble l’accord politique issu de ces discussions

2 commentaires
  1. Vous n’avez rien à fixer par rapport aux enjeux de l’heure. Nous savons ce que vous attendez: votre soit disant vrai dialogue qui vous sera bientôt accordé et à l’issue duquel vous vous entendrez avec votre partenaire la MP
    n’endormez pas le peuple de votre pongi ya ba bébé

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.