5000 usd par victime du 19 et 20 septembre: un parti rejette l’offre de Kimbuta!

Lire à la une

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici...

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...
- Publicité-

En RDC, après l’UDPS et certains partis de l’opposition dont des militants sont morts lors des événements des 19 et 20 septembre, c’est au tour du PSN (Peuple au Service de la Nation) de rejeter l’offre financière lancée par le gouvernement provinciale de Kinshasa aux familles des victimes des violences du 19 et 20 septembre dans la capitale.

Le président de ce parti, Mr Rudy Mandio, a affirmé au micro de Politico.cd que la décision du PSN a été prise “après concertation avec la famille” de Fortuna Ngimbi, le militant de ce parti tué lors des manifestations.

Au lendemain des violences, le gouverneur Kimbuta avait annoncé un montant de 5000 US$ par familles des victimes. Une offre qui, selon Mr Mandio “n’honore pas les âmes des personnes tuées”. Pour lui la seule manière d’honorer ces militants est d’accorder ce pour quoi ils manifestaient, càd, la tenue des élections dans le délai constitutionnel mais aussi de “mettre derrière les barreaux les auteurs de ces crimes“.

Le président du PSN a en outre fustigé les autorités congolaises pour leur “refus” de libérer les corps des militants tués. M. Mandio affirme avoir tenté sans succès d’obtenir le corps de Fortuna Ngimbi.

On nous tue et on nous prive la liberté d’enterrer nos morts.” S’est-il indigné, avant d’accuser le gouvernement de vouloir organiser des obsèques “clandestines” pour les victimes

Officiellement au moins 32 personnes dont trois policiers ont été tués lors des manifestations des 19 et 20 septembre 2016 à Kinshasa.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. c’est plus complexe que celaen terme de droit. seule la famille intresec a droit de decision au terme de la loi,,,,,,un parti politique n’a aucun droit sur le corp d’un individu ” unless they produise a power of attorney to act on behalf of the family.” alors cessons les declarations emotionelles……

Comments are closed.

- Publicité-

Les + récents

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Felix Tshisekedi à propos de la “Balkanisation”: “arrêtez de suivre les sorciers qui veulent diviser la RDC”

À propos de la balkanisation, le président de la République Félix Tshisekedi a demandé aux congolais d'arrêter de suivre les sorciers qui...

RDC: Pluie de réactions après la sortie offensive du président Félix Tshisekedi à Londres

Les déclarations du président ont suscité des réactions vives sur la toile que Politico.cd a essayé de sélectionner pour vous. Pour Alphonse...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici l'activiste congolais et homme d'Affaires...

RDC: Félix Tshisekedi menace les ministres: “ceux qui essayerons d’arrêter mes actions au nom du peuple, quitteront le gouvernement”

Au sujet des ministres qui combattent ses actions au sein du Gouvernement, le président de la République Félix Tshisekedi a promis qu'ils...

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join