Une commission d’enquête sur la présence présumée des « terroristes » à Beni

0
945

Le Gouvernement ougandais accuse la République démocratique du Congo d’héberger  des «terroristes » qui auraient installés leur base aux alentours de Beni [à Nyaleke, près de Semuliki au Nord-Kivu].

Le gouvernement congolais  se dit prêt pour une commission d’enquête de la CIRGL afin de tirer les « choses au clair« .   La RDC, par le biais de son Ministre de la Défense a annoncé pour très bientôt le déploiement sur le lieu d’une commission d’enquête du mécanisme conjoint de vérification élargie de la CIRGL

La note du ministre congolais de la défense a été remise à cet effet au responsable de ce mécanisme par le gouverneur Julien Paluku, qui rassure que cette démarche poursuit un seul but, celui de  « consolider les relations diplomatiques entre les deux états« .

Les explications de Julien Pakulu

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/285820298″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

Pour rappel, le président Ougandais Yoweri Kofuta Museveni avait reçu Joseph Kabila le 4 août 2016 à Mweya (ouest de l’Ouganda). Les deux chefs d’Etat avaient discuté de la sécurité dans la sous-région avec un accent  particulier sur la lutte contre les présumés rebelles de  l’ADF et s’étaient convenu d’un échange des renseignements.