« Deuil national »: la police disperse le lieu de recueillement à Kinshasa

0
912

Alors que des jeunes des partis politiques membres du Rassemblement avaient pris d’assaut l’avenue de l’Enseignement devant le siège des FONUS endroit choisi comme lieu de rencontre du recueillement des victimes de la marche de 19 et 20 septembre dernier ce mardi à Kinshada, un camion transportant une dizaine d’éléments de la police est venu disperser ces manifestants.

Les forces de l’ordre ont commencé par arracher la Banderole avant de s’apprendre à la chapelle ardente installée sur le lieu.

Kapinga Mingalu, membre de la coordination des Fonus qui  a renseigné à Politico.cd que l’intention de ces hommes en uniformes était de « procéder aux arrestations des organisateurs »

Actuellement, devant le siège des FONUS, rien ne symbolise le deuil quand nos reporters étaient descendus sur terrain peu après la dispersion de la foule.

Le siège ce parti de l’opposition compte parmi tant d’autres qui ont été incendiés durant la marche du 19 septembre.