PUBLICITÉ

En »Deuil national »: l’AR évoque « un crime d’Etat »

Dans un communiqué distribué à l’issue d’une conférence à Kinshasa,  cette plateforme d’opposition politique en République démocratique du Congo dénonce avec « fermeté un crime d’État et la barbarie meurtrière« .

Dans cette conférence « des présidents » tenue le samedi  25 septembre, la plateforme qui regroupe une dizaine de partis d’opposition dit « regretter » des violences qui ont émaillé les manifestations de la population du 19 et 20 septembre dernier.

- Publicité-

Les membres de la « conférence des présidents » soulignent ce qu’ils qualifient de « volonté manifeste du président Joseph Kabila d’installer un cycle des violences permanentes, suite à son refus de la tenue de la présidentielle dans le délai prévu par la loi ».

Le communiqué de l’AR

img-20160924-wa0037

img-20160924-wa0036

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU