mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min

Tirs et tensions un peu partout à Kinshasa: le point sur la situation ce matin

- Publicité-

Il est 08h20 à Kinshasa. Les rues sont vides, il n’y presque pas de transport en commun, peu de circulation. Des situations tendues et confuses sont signalées actuellement à travers la ville, alors que l’opposition appelle à une nouvelle journée de manifestations ce mardi 20 septembre 2016.

A Lemba, au centre de la ville, des jeunes ont barricadé quelques artères en brûlant des voitures, apprend-t-on des sources concordantes. Des tirs cadencés y sont entendus, alors que l’inspecteur général de la Police de la ville, le Général Célestin Kanyama est annoncé à l’Université de Kinshasa où une chaîne humaine des étudiants se dirige en ce moment vers Lemba.
IMG-20160920-WA0012 IMG-20160920-WA0011

A N’djili, dans l’Est, des accrochages entre policiers et jeunes manifestants sont également rapportés.

Toujours selon des sources concordantes, les communes de Kasavubu, Lingwala, Gombe, Barumbu  et Bandalungwa sont « bouclées » par un déploiement « impressionnant » des unités de la Police nationale.

Sur l’avenue de l’Enseignement (Kasa-vubu) où les sièges du FONUS (OlenghanKoy) et du MLP (Diongo) ont brûlé cette nuit, on y signale également des tirs et l’usage du gaz lacrymogène dans des affrontements entre partisans de l’opposition et des forces de l’Ordre.

Le siège de l’UDPS a également été brûlé cette nuit. Le parti d’Etienne Tshisekedi accuse ouvertement le gouverneur de la ville d’en être l’instigateur.

Csx2bUtXYAAdOHj

Hier, à l’issue d’une journée de marche particulièrement meurtrière à Kinshasa, avec au moins 17 morts, dont 3 policiers, selon des chiffres officiels, le Rassemblement appelle ses partisans à marché de nouveau pour la demain, mardi 20 septembre afin de demander me départ du président Joseph Kabila.

- Advertisement -

Dans un communiqué parvenu à Politico.cd, les opposants congolais, qui parlent de plus de 50 morts comme bilan des manifestations de ce 19 septembre, annoncent qu’ils manifesteront « jusqu’à ce que le président Kabila quitte le pouvoir« .

Restez connectés sur Policito.cd pour être informé de la situation.

10 Commentaires

  1. stp kabyles, lis les signes du temps…arrêtés d entraver le destin heureux de ton peuple…annonce au plus vite ta démission, c’est ce que j attends de toi

      • En mettant a feu et a sang le Congo,personne ne va gagner.Les opposants et le gouvernement doivent s’asseoir ensemble pour amorcer un dialogue franc afin d’eviiter le pire en RD Congo.

        • L’opposition avait annoncé un sit-in Pacifique devant les bureaix de la CENI et c’est la réponse musclée qui a occasionné ces cassés. Un peuple, déterminé à se prendre en charge, est plus fort et très puissant que ses oppresseurs. Le Mali de Modibo, la RCA de l’empereur Bokasa et pas loin qu’hier, le Burkina-Faso de Compaore sont des exemples de notre ère.

  2. Le frère de l’actuel président sortant avait déclaré que leur père est mort pour ce pays donc il ne peuvent la laisser a quelqu’un d’autres comme si ce pays appartenait en prive a Laurent D.Kabila que je qualifiait au début de traître bien qu’il a finit sa vie comme un patriote. Son frère ne partira que par la violence. En plus il a beaucoup tuer dans notre pays y compris Laurent Kabila en personne.

    • Ils essaient de distraire qui? Joseph est l’ assassin de Laurent Désiré Kabila, pourquoi craignez vous de dire la vérité? Il a aussi assassiné Aimé Kabila et tant d’ autres. Ayez le courage de dire la vérité mes amis et vous serez libre toutes vos vies. Ils vont partir ou ils vont marcher ou conduire sur nos cadavres ou ils vont laisser les tabliers et déguerpir.

  3. Mais, je ne comprends pas, ou se trouve réellement le centre d’action de la République de la Gombe, cette République des occupants de notre pays, il serait souhaitable que la population y fasse une descente punitive en signe de vengeance de nos morts, soyons sérieux

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...