Blocage total au Dialogue politique

2
887

Vital Kamerhe l’avait promis: « Nous  y allons pour combattre! » Combattre, c’est qu’ont fait les opposants congolais ce samedi 17 septembre à la Cité de l’Union Africaine où se tient le Dialogue convoqué par le président Joseph Kabila et qui est toujours boudé par une grande partie des opposants.

Aujourd’hui comme hier,  les délégués de la Majorité et ceux de l’Opposition n’arrivent  toujours pas à trouver un consensus pour « boucler » l’accord final.

Pour les opposants, « il n’est pas question de signer l’accord final, sans qu’il y ait mention de la date de la prochaine Présidentielle. »

«Nous avons beaucoup donné», répond la Majorité Présidentielle.  « Respecter la constitution ça veut dire aussi, respecter tout le corpus, notamment les prérogatives de chaque institution telle que défini par la constitution avait prévenu le président de l’Assemblée nationale», explique un cadre de la famille politique du président Kabila.

Pendant ce temps, alors que Commission « Election » prépare ses conclusions, Corneille Nangaa,  président de la CENI a déposé une requête auprès  Cour Constitutionnelle pour organiser les élections au-delà de 2016.

Corneille Nangaa a néanmoins promis la publication d’un calendrier électoral « consensuel sous peu« .

 

2 Commentaires

  1. DIALOGUE ou PERENNISATION du pouvoir actuel du Raïs acquis d’une manière monarchique en janvier 2001 dans une république appelée RDCONGO !!!
    Non à une PRESIDENCE A VIE et respect à la CONSTITUTION du pays !!!

  2. la Majorité Présid. Ne prenez pas les congolais comme des idiots et que la république vous appartient comme votre propriété privé.
    Vous vous comportez comme si vous n’aviez pas de cerveau pour reflechir co des hommes. Vous avez vendu votre sens humain contre l’argent et le pouvoir.

Comments are closed.