l'info en continu

Résolutions de la Dynamique: « après le 19 décembre 2016, Monsieur Kabila n’aura plus de mandat »

- Publicité-

Les opposants congolais, regroupés au sein de la plateforme « Dynamique de l’Opposition » se sont réunis du 12 au 14 août 2016 au centre Catholique Reine de la paix  à Kinshasa  pour  « réfléchir profondément » sur la situation politique générale du pays.

A l’issue de cette retraite qui a débutée depuis le 12 août à Kinshasa, cette plateforme qui regroupe plus de 16 partis d’opposition en République démocratique du Congo a arrêtée des mesures pour  « obliger » le président Joseph Kabila à quitter le pouvoir à l’issue de son mandat en décembre prochain.

- Publicité-

Parmi ces mesures, la plateforme coordonnée par Freddy Matungulu, président de Congo na Biso, menace que si l’élection présidentielle n’est pas convoquée au plus tard le 19 septembre 2016 conformément à l’article 73 de la Constitution, elle:

  • Exigera la démission immédiate de Monsieur Nangaa et des membres de la CENI et leur arrestation pure et simple pour violation intentionnelle des articles 73 et 211 de la Constitution ainsi que des articles 9 et 20 de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI ;
  • Déclenchera le mécanisme de mise en accusation de Monsieur Kabila pour haute trahison, conformément à l’article 165 de la Constitution.

Par ailleurs, les opposants congolais notent qu’après le 19 décembre 2016, Monsieur Kabila n’aura plus de mandat, ni légal, ni légitime. La Dynamique demande au peuple congolais et à la communauté internationale de ne plus lui reconnaître la qualité de Président de la République à partir du 20 décembre 2016

Voici le communiqué intégral

Cp2IycGW8AAL877

Cp2IyhOW8AA9kEv

 

 

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU