Massacres à Beni: Katumbi parle « d’irresponsabilité » du gouvernement

Moise Katumbi Chapwe, governor of Katanga province, gestures whilst speaking at his residence in Lubumbashi, Democratic Republic of Congo, on Thursday, Aug. 2, 2012. Israeli billionaire Dan Gertler, whose grandfather co-founded Israel's diamond exchange in 1947, arrived in Congo in 1997 seeking rough diamonds. Since those early days, Gertler has invested in iron ore, gold, cobalt and copper as well as agriculture, oil and banking. Photographer: Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

Dans un communiqué publié en réaction à l’attaque d’hier à Beni,  Moïse Katumbi vilipende le gouvernement qu’il qualifie « d’irresponsable » . 

L’ancienne gouverneur du Katanga a publié un communiqué très agressif contre le gouvernement congolais sur la situation de massacres répétitifs à Beni, dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour Moïse Katumbi, candidat à la prochaine présidentielle,  cette crise à l’Est dure depuis « trop longtemps », qualifiant « l’inaction » du gouvernement « d’inacceptable ».

« L’inaction de nos dirigeants est déplorable, inacceptable, et relève leur irresponsabilité. Les efforts policiers, juridiques et militaires doivent être concentrés sur les populations de l’Est (…) au lieu d’êtres utilisés pour réprimer les défenseurs des droits de l’homme et  la Constitution. », a déclaré Moïse Katumbi, dans un communiqué parvenu à Politico.cd ce soir.

Quelques jours seulement après la visite du président Joseph Kabila dans l’Est de la RDC, au moins 35 civils ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche à Beni, théâtre de massacres depuis 2014.

Le communiqué de Moïse Katumbi.

Cp1k_o8WgAAaRRa

`