l'info en continu

Samih Jammal: »Si je ne sors pas aujourd’hui, je vais me suicider »

- Publicité-

L’homme d’affaires libanais, Jammal Samih, détenu et poursuivi en République démocratique du Congo aux côtés du directeur de cabinet de du président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, avait menacé de se suicider s’il n’était pas libéré provisoirement, atteste une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

« Si je ne sors pas aujourd’hui, je vais me suicider », s’est exclamé l’octogénaire dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux dont une copie est parvenue à Politico.cd.

- Publicité-

Sur cette vidéo de 28 seconde, on peut voir Jammal Samih assis par terre et qui crie aux agents de sécurité qui tentent de le maîtriser: « Je suis innocent, je suis innocent, si j’étais voleur, je n’allais pas le faire comme vous, » essaie de se disculper l’homme d’affaires libanais.

Arrêté en février dernier et placé en détention provisoire dans cette prison centrale de Kinshasa, Jammal Samih est poursuivi aux côtés de Vital Kamerhe et un autre accusé. Ils sont accusés de détournement des deniers publics, de corruption et même de blanchiment d’argent. Leur procès débutera le 11 mai 2020.

L’homme d’affaires libanais a fini par être transféré à un hôpital à Kinshasa pour recevoir des soins. Son état de santé se serait détérioré en prison.

Mais une lettre du ministre congolais de la Justice, le vice-Premier ministre Célestin Tunda, a fuité sur internet, demandant sa libération provisoire au début du mois d’avril dernier.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU