Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min

RDC: Le ministre de l’EPST, Willy Bakonga, accusé d’abus pour avoir limogé une dizaine d’agents d’EDUC TV

- Publicité-

Le Ministre d’État, Ministre de l’EPST, Willy Bakonga est accusé d’abus pour le limogeage des dizaines d’agents d’EDUCTV. Ces derniers ont été remplacé par des nouvelles recrues (NU) nommés directement au grade de directeur dans un service public.

Leur cabinet d’avocat a saisi le président Félix Tshisekedi dans un mémorandum où il relate les actes d’abus du Ministre d’État, Ministre de l’EPST.

Dans ce mémorandum, Maitre Kikwa Kala Reagan affirme que le ministre de l’EPST s’est comporté d’une manière qui empiète sur les droits reconnus à ces clients dont Mfisi Luzu Dieudonné, Shungu Djongelo Guy, Selemani Elongo Christian et Badisa Ilenda Floris, tous agents de carrière de l’État, limogés au sein de la chaîne de télévision thématique de l’éducation du Ministère de l’EPST, EDUC TV, alors qu’ils ne faisaient l’objet d’aucune action disciplinaire ou d’un soupçon grave dans leur conduite professionnelle.

L’avocat conseil s’est aussi plaint du fait que ces agents de carrière des services publics ont été remplacé par des NU au grade de directeur dans un service public qui existe déjà.

Les membres du comité de gestion ont été surpris d’apprendre qu’ils ont été limogés par un arrêté dont l’exécution n’a pas été publié dans le journal officiel pour être opposable à tous et ne le sera que le 30 décembre 2019 au delà des heures de services. Les intéressés ne seront notifiés ni informés sur la remise et reprise qui intervient à leur insu.

« Sans comprendre le mobile qui le pousse à agir de la sorte, le ministre d’État a, d’autorité ordonné au Directeur national de la SECOPE d’élaguer les noms de mes clients dans le listing de paie du mois de janvier en cours, » peut on dans le mémorandum.

Me Kikwa Kasala informe le président de la République que cet arrêté a été pris en violation de l’instruction du chef de l’Etat interdisant tout mouvement du personnel dans l’administration publique et des services publics sur l’ensemble du territoire.

« Pis encore, il a agi avant la signature de l’ordonnance présidentielle fixant les attributions des Ministères, » ajoute le mémorandum.

Pour l’avocat conseil de ces agents limogés, il s’agit purement et simplement d’une rébellion, mais fait penser au clientélisme et au népotisme.

Ainsi, il demande la réhabilitation de ces agents dans leurs droits.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

RDC – Assemblée nationale: le députés UDPS quittent la salle, séance en cours autour de la pétition contre Kabund

Les députés de l'UDPS ont quitté la plénière après sa reprise suite à une brève suspension liées aux désordres provoqués contre l'analyse...

Assemblée nationale: la séance va reprendre, la pétition contre Kabund sera soumise au vote

La séance plénière pour l'analyse de la pétition contre Jean-Marc Kabund va reprendre et ira à son terme, rapportent plusieurs sources au...

Échauffourées à l’Assemblée nationale, la séance sur la pétition contre Kabund suspendue

Une bagarre a éclaté à l'Assemblée nationale où une plénière se tenait autour de la pétition contre Jean-Marc Kabund. Des députés de...

RDC: « La pétition contre Kabund remplie toutes les conditions réglementaires »

Le groupe de travail créé par la conférence des présidents pour la vérification des trois signatures contestées sur la pétition du premier...

État de droit: Moïse Katumbi réclame la justice pour tous les martyrs de la démocratie

En marge de sa sortie médiatique pour la commémoration de l'An 1 de son retour au pays après son exil forcé, le...

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...