En marge du 74e sommet de l’assemblée générale des nations unies qui se tient à New-York, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi a accordé une audience au prix Nobel de la paix congolais, le docteur Dénis Mukwege ce lundi 23 septembre 2019.

L’entretien entre les deux hommes a duré prés de 45 minutes et a tourné principalement sur le Fonds Mondial des Survivantes.

Il s’agit d’un fonds de réparation qui a pour but de permettre aux survivantes de violences sexuelles en temps de guerre originaires du monde entier d’obtenir réparations pour les sévices qu’elles ont subi.

Il a été créé par Docteur Mukwege et sa co-lauréate Nadia Murad et sera lancé officiellement le 30 octobre prochain.

Depuis presqu’un an, les deux prix nobel sillonnent le monde pour plader sur le financement du dit fonds et plusieurs pays ont déjà donné leur quitus pour son financement dont l’Allemagne, la Grande Bretagne et la France qui a promu 6 millions d’euros.

Au sortir de l’audience lui accordée par le Chef de l’État, le Docteur dit garder une bonne impression de cette rencontre et a expliqué avoir été accueilli dignement par le Président qui s’est dit fier d’avoir un Prix Nobel congolais.

Je suis ici à New York pour sensibiliser les pays sur la question des réparations. Il y a plusieurs semaines, le Président a émis le souhait de me rencontrer et nous venons d’avoir une bonne discussion sur le sujet,” a dit Docteur Mukwege, Prix Nobel de la Paix après sa rencontre avec le président Félix Tshisekedi à New-York.

Et de poursuivre: “Je lui ai demandé explicitement que le Congo puisse participer et soutenir ce fonds mondial. Il s’est dit favorable. J’ai été accueilli avec beaucoup de chaleur.”

Luc Gérard Nyafe, ambassadeur itinérant au cabinet du président s’est exprimé à l’issue de cette rencontre.
« Nous allons honorer et décorer le Docteur Mukwege à Kinshasa pour son travail et son Prix Nobel. Nous sommes fiers de ce qu’il accompli ».

Et de conclure: “Le président a reconnu le Docteur Mukwege comme un digne fils du pays et qui fournit un travail très important pour le pays .”

Notons que les prises de position du prix Nobel de la paix sur la gouvernance du pays et la démocratie ont souvent été mal perçues par les autorités de Kinshasa.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *