Ce lundi 19 août 2019, le parti Envol de Delly Sessanga vient a déposé une projet de loi portant sur la modification de la Constitution aux bureaux de l’assemblée nationale et du sénat.

Ce projet fait suite aux recommandations issues des assises du bureau politique du parti qui ont eu lieu le 11 et 13 juillet 2019.

Une trentaine d’articles sont ainsi visés par ce projet, entre autres ceux concernant l’exclusivité de la nationalité congolaise et la tenue de la présidentielle en un seul tour.

« Il s’agit d’une trentaine d’articles qui sont visés. Nous avons de façon pragmatiques fait proposition qui fachaient les réalités, les attentes de la population. Nous avons revisité l’article sur la nationalité parce que l’exclusivité de la nationalité congolaise commence à devenir une réalité dépassée, nous avons fait une proposition pour une binationalité. Nous avons fait une proposition pour ramener à deux tour l’élection présidentielle parce que le tour unique consacre une crise de légitimité », a indiqué Nicolas Lenga, porte-parole de l’Envol

À propos de l’article 10 qui rend exclusive la nationalité congolaise, Envol a fait une proposition pouvant ouvrir la porte à un double nationalité, estimant que l’exclusivité de la nationalité tend à devenir une réalité révolue.

Quant à la Présidentielle, le parti de Delly Sessanga souhaite revenir à une élection à deux tours tel qu’en 2006. Il Juge le tour unique comme l’une des sources de la crise de légitimité en RDC.

Toutefois cette réforme souhaitée ne porte pas sur les articles intangibles estampillés dans l’article 220 qui porte notamment sur le mandat du Chef de l’Etat.

« l’Envol ne sera pas irresponsable pour remettre cette question sur la table », a fait savoir Me Nicolas Lenga.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *