Interpellé sur la gestion du projet de la fibre optique et sur un présumé détournement de 25 millions de dollars lié à ce dossier, le professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba porte plainte contre les responsables de la Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption (LICOCO) et le Réseau des Parlementaire Contre la Corruption (APNAC-RDC) pour diffamation.

La plainte a été déposé auprès du parquet général près la Cour de Cassation ce jeudi 08 août 2019 par Me Gérard MASSAMBA, Avocat conseil du professeur Kin-Kiey Mulumba.

« C’est avec beaucoup d’amertume que mon client a appris à travers les médias dont RFI, les sites en lignes et les réseaux sociaux qu’il aurait détourné 25 millions USD destinés à la fibre optique quand il fut ministre des PTNTIC et doit être politiquement indexé », lit-on du courrier adressé au Procureur Général du Parquet général près la Cour de Cassation.

L’intéressé lui-même a confirmé cette plainte via son compte tweeter.

Mon cabinet d’avocats a déposé ce jour une plainte pour diffamation contre deux ONG congolaises LICOCO RDC et APNA… qui doivent s’expliquer sur les US $25 millions qu’ils disent que j’ai détournés,” a déclaré Kin-kiey Mulumba à travers un tweet.

En outre, Kin-Kiey Mulumba a aussi instruit à son cabinet d’avocats de poursuivre la RFI, RFI/Afrique et la journaliste Sonia Rolley pour avoir répercuté de fausses informations sans enquête préalable.

Mon cabinet d’avocats va aussi poursuivre @RFI @RFIAfrique @soniarolley devant la justice pour avoir répercuté de fausses informations dans le monde sans enquête préalable et sans s’en référer préalablement à la personne incriminée et, du coup, refus de faire son métier,” peut on lire sur son compte tweeter.

Notons que cette décision intervient quelques jours seulement après le lancement d’une campagne contre la corruption initiée par ces deux organisations qui citent nommément Kin Kiey Mulumba comme étant non ministrable pour des présumés actes de détournement lorsqu’il fut ministre des PTNTIC. Information relayée par RFI sans au préalable consulté l’intéressé.

Thierry Mfundu