Le projet du pont route rail Kinshasa-Brazzaville n’était pas du goût de Joseph Kabila, à en croire le député national élu du Kasangulu Jean-Claude Vuemba, qui dans une tribune du 30 juin, rapporte la causerie qui a eu lieu à ce sujet en 2009, entre l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila et les députés du Caucus Kongo.

L’Union Européenne est venue ici. Ils me font la pression au sujet du Pont qu’on doit jeter sur le fleuve entre Brazzaville et Kinshasa. Ils ont disponibilisés 500 millions d’euros. Ils m’accusent de bloquer le projet. Ces gens étaient ici, les Multinationales et consorts. Ils faisaient du désordre, ne respectant rien. Je les ai chassés. Maintenant ils veulent revenir par le Pont. Vous devez défendre la province. Moi je suis menacé. C’est vous les élus, il faut parler. Vous devez refuser ce projet. Je compte sur vous”, leur a confié Joseph Kabila.

À la place, ils se sont entendus de construire d’abord le port en eaux profondes de Banana.

C’est depuis la rencontre avec Joseph Kabila, en 2009, que nous avons levé l’option de construire d’abord le port en eau profonde, avant le pont route rail Kinshasa-Brazzaville. Nous avions levé cette option parce que nous sommes conscients qu’on ne pourra pas indéfiniment refuser le développement. Nous ne pouvons pas renier notre signature car le pays avait accepté et ratifié le plan d’intégration sous régionale qui a prévu de construire ce pont pour relier l’Afrique occidentale à l’Afrique australe“, écrit-il.

De quoi étonner Jean-Claude Vuemba qu’à la veille de son départ Joseph Kabila ait autorisé l’exécution de ce projet. “qu’est ce qui a changé entre-temps pour que monsieur KABILA change aussi radicalement de cap ?”
Est-ce l’argent ? Et ce des nouvelles pressions ? ou simplement la vengeance ?
 “, s’interroge le député national.

Pour lui, construire le pont sans le port de Banana, “Ce sera la mort économique mais aussi la mort sur le plan social et culturel. Le pays Congo ne sera plus aussi fréquenté qu’il ne l’est aujourd’hui. Mbuji Mayi a connu l’exode vers Kinshasa avec la fermeture de la Miba. Les conséquences de ce déclin sont visibles dans le grand Kasaï et à Kinshasa“.

Mais aussi, “l’Onatra qui ne marche déjà pas si bien fermera. L’occ, la Douane, la Dgrad, les transporteurs routiers subiront de plein fouet les conséquences du détournement du trafic de Pointe noire à Kinshasa, via Brazzaville“. 

5 comments

  1. Il est absurde pour un pays indépendant de dépendre d’un autre pour ses importations et exportations. Aujourd’hui c’est le port maritime, demain se sera l’aéroport de Ndjili au profit de Brazzaville. Où est la souveraineté du pays ? D’accord pour le pont mais assurons avant tout nos arrières. Les armes et produits stratégiques vont ils passer par Brazzaville ? Nous n’allons pas amortir les investissements consentis pour le port de Pointe Noire.

  2. Je partage cet avis depuis le début. Avec notre douane extrêmement chère, la construction de ce pont va affaiblir notre économie. Créer en à mont la zone franche dans le Congo Central par la construction du Port en eau profonde de Banana et la construction de Inga 3 nous mettrait bien à l’abri d’une fermeture certaine de quelques entreprises.

  3. Un projet malintentionné, Car le Congo Brazzaville est un pays qui n’a aucun égard vis à vis de son voisin. Ce trop risqué pour réaliser de tel projet avec le diable.
    Merci…

  4. Il faut d’abord construire le port maritime de Banana et pour cela donner le marché de cette construction à Bolloré qui a beaucoup investi au port de Pointe noire et construire les rails de Banana à Matadi. Ce n’est qu’à cet instant que le Pont Kinshasa Brazza peut commencer ses travaux. Il faut compenser les dépenses de Bolloré afin d’éviter des troubles au Bas Congo.

  5. Il ne faut pas qu’on se laisse faire. Nous enrichissons le Rwanda déjà avec nos minerais et maintenant on veut enrichir le Congo Brazza? Non, pas de pont avant la construction de notre port en eau profonde de Banana. Nous devons nous lever tous et empêcher la construction de ce pont et insister pour que les travaux pour Banana puissent débuter. Ce port apportera beaucoup aux congolais, nous ne devons pas négliger cette chose. Autrement ça présage rien de bon pour la RDC. Ne laissons pas les caïds internationaux précipiter notre pays dans un gouffre pour assouvir leurs intérêts au détriment de notre peuple. Déjà ils font tout pour que les travaux sur Inga III soient enterrés, leur vision pour la RDC est assez claire. COURAGE HONORABLE JEAN CLAUDE! TON COMBAT POUR TON PAYS EST NOBLE!

Comments are closed.