Depuis quelques jours, la tension est à son comble entre les partisans de la coalition FCC-CACH. Après les manifestations de militants de l’UDPS à l’Assemblée nationale avec casses, la ligue des jeunes du PPRD a répondu par une autre manifestation devant le palais du peuple, égratignant quelques taximens motos sur le boulevard Sendwe.

La situation a dégénéré avec la mise à feu des sièges des partis politiques du FCC notamment le PPRD, à Kinshasa et en province. L’annonce de la mise sur pied d’une cellule de crise pour résoudre les différends n’a rien changé. Les militants de l’UDPS exigent le divorce.

Pourtant “FCC-CACH est une solution de sagesse Made in Congo. L’alternance bien que normale en démocratie est une terre inconnue que ns explorons pas à pas en RDC .Les dividendes pour le pays sont tellement importants qu’il est nécessaire que partout en RDC les sages isolent les insensés“, conseille Germain Kabinga, le président de la plateforme politique Le centre, désormais diluée dans FCC.

Ce jeudi, c’est la province de Lomami et du Tanganyika qui ont été touchées par ces protestations, après la province de Lubumbashi.