Le retour de Moïse Katumbi apportera un soutien à Félix Tshisekedi dans le déboulonnement du FCC [Herman Cohen]

Ancien diplomate des États-Unis d’Amérique dans la région de Grands-lacs Africains, Herman Cohen commente via la toile l’actualité Congolaise et de la sous-région.

Lors de sa dernière sortie sur son compte officiel Twitter, Herman Cohen estime que le retour de Moïse Katumbi est un soutien important à l’action de l’actuelle président Félix Tshisekedi.

“Le retour prévu de Moïse Katumbi au le 20 mai apportera un soutien important aux efforts du président Tshisekedi visant à renforcer la démocratie” a écrit Cohen.

Ce vétéran de la diplomatie américaine pense que le retour du président de la plateforme Ensemble pour le changement et actuel coordonateur de la plateforme politique Lamuka permettra à Félix Tshisekedi de mettre fin à la corruption et à désintégrer la Front Commun pour le Congo, FCC, plateforme majoritaire au parlement et dont l’ex président Joseph Kabila est autorité morale.

L’ex gouverneur de l’ancienne province du Katanga a annoncé son retour le 20 mai prochain, date qui marque la troisième année de son départ du pays sur les coups de multiples poursuites judiciaires, qui ont récemment été remises en cause par la justice congolaise.

Le retour de Moïse Katumbi suivra celui de Sindika Dokolo, un autre critique du régime de Joseph Kabila, arrivé à Kinshasa cette semaine alors qu’il était également poursuivi par la justice congolaise.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine. 

Jean-Pierre Kambila: “la RDC est un pays majoritairement chrétien, un homo ne peut diriger notre pays”

Officiellement clôturée, la campagne électorale en République démocratique du Congo continue sur les réseaux sociaux en attendant les élections du 30 décembre prochain. Ce dimanche, elle vire à une séance de propos homophobes.

Un problème de logement pour le président Félix Tshisekedi

Le nouveau président de la République démocratique du Congo a passé la nuit dans un hôtel à Kinshasa, dans l’attente de l’aménagement d’une résidentielle officielle.