Les cadres et agents de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, ont décrété hier lundi 25 mars à Goma, trois jours de sit-in à leur bureau pour revendiquer 108 mois soit 9 années d’arriérées de prime.

Le président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, Jules Hakizimwami pense que la non tenue de la remise reprise entre l’ancien gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, qui est à présent député national, et le gouverneur ad intérim Feller Lutaichirwa serait l’une des causes qui favoriseraient la présence de ces arriérés.

“Ces arriérés sont là parce-que aujourd’hui la province n’est pas gouvernée. À l’issue des élections du 30 décembre de l’année dernière, il a été décidé que, tous les gouverneurs, élus députés nationaux , et qui opteraient siéger à l’Assemblée nationale, devraient faire une remise et reprise pour entrer dans leurs nouvelles fonctions. Le gouverneur du Nord-Kivu a été élu député national, mais il n’a jamais fait la remise reprise. Le problème est que la province est encore gérée par un gouverneur qui se trouve à l’assemblée nationale”, a dit le président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu dans une interview accordée à POLITICO.CD.

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, confirme que depuis plusieurs mois, les agents de cette institution n’ont pas reçu les rétrocessions en provenance de Kinshasa, moins encore les quotités des ressources financières du gouvernement provincial.

Jules Hakizimwami affirme cependant que les 108 mois soit 9 années d’arriérés que réclament ces agents, sont une grave une exagération. Il a assuré cependant que les autorités au niveau national travaillent pour combler tous les vides de la caisse du Nord-Kivu et ainsi combler toutes les arriérés des agents.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD