“Les arriérés à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu sont une suite à la mauvaise gouvernance de Julien Paluku”: Jules Hakizimwami

Les cadres et agents de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, ont décrété hier lundi 25 mars à Goma, trois jours de sit-in à leur bureau pour revendiquer 108 mois soit 9 années d’arriérées de prime.

Le président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, Jules Hakizimwami pense que la non tenue de la remise reprise entre l’ancien gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, qui est à présent député national, et le gouverneur ad intérim Feller Lutaichirwa serait l’une des causes qui favoriseraient la présence de ces arriérés.

“Ces arriérés sont là parce-que aujourd’hui la province n’est pas gouvernée. À l’issue des élections du 30 décembre de l’année dernière, il a été décidé que, tous les gouverneurs, élus députés nationaux , et qui opteraient siéger à l’Assemblée nationale, devraient faire une remise et reprise pour entrer dans leurs nouvelles fonctions. Le gouverneur du Nord-Kivu a été élu député national, mais il n’a jamais fait la remise reprise. Le problème est que la province est encore gérée par un gouverneur qui se trouve à l’assemblée nationale”, a dit le président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu dans une interview accordée à POLITICO.CD.

Le président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, confirme que depuis plusieurs mois, les agents de cette institution n’ont pas reçu les rétrocessions en provenance de Kinshasa, moins encore les quotités des ressources financières du gouvernement provincial.

Jules Hakizimwami affirme cependant que les 108 mois soit 9 années d’arriérés que réclament ces agents, sont une grave une exagération. Il a assuré cependant que les autorités au niveau national travaillent pour combler tous les vides de la caisse du Nord-Kivu et ainsi combler toutes les arriérés des agents.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.