Jean-Pierre Bemba exige 68 millions d’euros à la CPI pour dédommagement

L’ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale, CPI, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité après près d’une décennie en détention, demande plus de 68 millions d’euros de dédommagement, a annoncé lundi son avocat a appris POLITICO.CD de la Deutsche Welle, l’organe officiel de radio-télé diffusion Allemand.

“Le but de cette demande est de tenter de réparer une partie des dommages causés à l’homme et à sa famille par son arrestation, sa détention et les actes accessoires de la cour et de certains États parties”, a souligné Peter Haynes dans un document transmis à la CPI.

“Un homme innocent a perdu 10 ans de sa vie. Bien entendu, la chambre ne peut pas revenir en arrière et lui rendre ces années. Le seul remède qu’elle puisse fournir est une réparation financière”, a ajouté Peter Haynes, avocat de Jean-Pierre Bemba.

Revenu en République Démocratique du Congo après son acquittement par la cour pénale internationale, Jean-Pierre Bemba avait tenté en vain de concourir à la dernière présidentielle. Sa candidature invalidée par la commission électorale nationale indépendante et rejetée par la cour constitutionnelle, il a soutenu celle de Martin Fayulu, plébiscité candidat commun par les leaders de la coalition Lamuka.

Parti à Bruxelles en Belgique, Jean-Pierre Bemba doit prendre part à la réunion d’évaluation que compte tenir les leaders de la coalition Lamuka entre le 20 et le 22 mars prochain en vue de fixer les nouvelles lignes de conduite de cette plateforme politique.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.