Élections confirmées à Beni  Butembo et Yumbi le 31 mars, la campagne électorale prendra deux semaines 

La commission électorale nationale indépendante, CENI, a confirmé la tenue des élections à Beni, Butembo et Yumbi pour le 31 mars prochain.

À l’issue d’une réunion qui vient de se tenir au siège de la commission électorale nationale indépendante dont son président Corneille Nangaa, le rapporteur de cette institution Jean-Pierre Kalamba, les députés et les candidats dans les circonscriptions où les élections ont été reportées la date du 31/03/2019 a été confirmée pour l’organisation des législatives nationales et provinciales.

La campagne électorale prendra deux semaines indique à POLITICO.CD, Grégoire Kiro Tsongo, député national et candidat aux législatives nationales dans la ville de Beni.

À la suite de la recrudescence de la maladie à virus Ebola et l’insécurité dans la région de Beni et les violences dans le territoire de Yumbi, la commission électorale nationale indépendante avait décidé de reporter les scrutins législatives dans ces zones, y annulant la présidentielle. Cette décision de la centrale électorale avait provoqué une vague de protestation notamment dans la ville de Beni, où de centaines de manifestants avaient pris pour cible les structures sanitaires impliquées dans la riposte contre la dixième épidémie d’Ebola apparue dans la cité de Mangina en août 2018.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

À peine élu, Félix Tshisekedi signe un contrat de lobbying de 90.000$ par mois pour s’ouvrir les portes de l’administration américaine

Des documents consultés par POLITICO.CD sur le site du département de la…

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine.