Le président de l’UDPS, candidat de la coalition CACH à la Présidentielle, est confiant sur sa victoire aux élections du 30 décembre en RDC. Pour Félix Tshisekedi,  “il ne faudra pas se livrer à une chasse aux sorcières, nous devrons éviter les règlements de comptes”

“Lorsque nous nous trouverons dans un Etat de droit, nous aurons besoin de tout le monde. Il ne faut pas qu’il y ait des frustrations… Vous savez, les dissensions entre Congolais ne sont pas insurmontables. Il faudra pardonner, tirer un trait sur le passé”, appelle-t-il.

“Le nouveau leader du pays devra rassembler tout le monde et construire le Congo de demain. Il est temps de rendre espoir à une jeunesse qui doit être encadrée, bénéficier des richesses de son pays”, ajoute Félix Tshisekedi. 

C’est le dimanche 6 janvier que la CENI aurait du publier les résultats des élections tendues du dimanche 30 décembre. Mais Corneille Nangaa évoque des difficultés, promet néanmoins de rendre public ces résultats cette semaine. “La CENI est une institution d’appui à la démocratie. La CENI va publier le résultat conformément à la loi“, dit-il.

La Conférence nationale épiscopales nationale du Congo (CENCO) a annoncé durant la semaine dernière disposer du nom du vainqueur de ces élections en RDC, provoquant la colère du pouvoir, qui l’accuse de fomenter un soulèvement populaire.  Presqu’au même moment, la Communauté internationale, notamment les Etats-Unis et même la France sont montés au créneau pour réclamer à la CENI la publication “des vrais résultats”