Il ne reste plus que 24 heures au représentant de l’Union Européenne en République démocratique du Congo pour qu’il plie bagage. Devant la presse hier, Léonard She Okitundu, chef de la diplomatie congolaise, a annoncé  les mesures de rétorsions tant attendues des autorités congolaises après le renouvellement des sanctions de l’UE contre des proches du président Kabila.

Première mesure touche le Chef de mission de l’UE en République Démocratique du Congo conformément à l’article 9 point i de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques Concrètement, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo invite instamment le Conseil Européen à procéder impérativement, dans les 48heures, au rappel de son Chef de mission en RDC” affirmé le minsitre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu.

La nouvelle est tout de suite dénoncée par Moïse Katumbi. “L’EU, explique l’ancien gouverneur du Katanga, est notre premier bailleur qui défend le peuple et la démocratie face à nos dirigeants prédateurs“, dit l’ancien gouverneur via un tweet, avant d’utiliser une fois de plus une formule footballistique:  “Ils expulsent l’ambassadeur pr organiser des élections à huis-clos. Puisqu’ils prennent la diplomatie pour un jeu, sifflons la fin de la partie et renvoyons ces amateurs au vestiaire