Le député national Sam Bokolombe Batuli, membre de la coalition de Moïse Katumbi, s’est attaqué à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) dont les membres sont accusés de s’attaquer au Prix Nobel congolais, le Docteur Dénis Mukwege.

Le réalisateur et journaliste Thierry Michel a annoncé vendredi avoir déposé plainte “pour des faits de menaces écrites” proférées sur le réseau Whatsapp en raison, selon lui, de sa proximité avec le gynécologue congolais Denis Mukwege, qu’il a accompagné à Oslo le 10 décembre lors de la remise du prix Nobel de la paix et auquel il a consacré l’un de ses films.

Selon la presse belge, il semble qu’une partie de l’opposition, proche de l’UDPS de Felix Tshisekedi,  et de la diaspora veuillent “salir le gynécologue, qu’ils considèrent comme trop proche du candidat “rival ” Martin Fayulu“. Thierry Michel affirme que cette campagne se poursuit d’ailleurs principalement sur le groupe Whatsapp Cheikfitanews, qu’il estime proche du parti d’opposition congolais l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès social). “J’ai été contraint de porter plainte“,  souligne le réalisateur.

J’ai toujours dénoncé cette alliance objective entre la Kabilie et l’UDPS & alliés“, affirme de son côté le député Sam Bokolombe, proche de Katumbi et membre de la coalition LAMUKA qui soutient la candidature de Martin Fayulu.  “La plainte de Thierry Michel vient d’en donner une énième illustration. C’est une honte qu’un parti d’opposition et le Pouvoir qu’il est censé combattre aient le même « ennemi ». Et lequel? Le Prix Nobel de la Paix, Dénis Mukwege au puéril motif de sa proximité avec Martin Fayulu“, dénoncé l’élu congolais.