Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

« C’est inconcevable que le clan au pouvoir accepte de perdre les élections », analyse un ancien ambassadeur de France en RDC

Au lendemain d’un troisième report des élections par la CENI, l’ancien ambassadeur de la France en RDC (2011-2015) Pierre Jacquemot devenu chercheur associé au groupe IRIS, estime que « tout est fait pour maintenir le clan Kabila au pouvoir, d’une manière ou d’une autre. Pour ce clan qui a des intérêts multiples en RDC, en particulier économiques, tous les moyens sont bons« , pense-t-il.

Selon lui, « le clan Kabila qui est au pouvoir depuis 17 ans ne voudra absolument rien céder. Il ne peut pas admettre aujourd’hui perdre ces élections. Il ne peut pas admettre que son candidat, Ramazany Shadari arrive second au premier tour et comme on sait que c’est un scrutin à un seul tour, il sera battu« .

L’ancienne ambassadeur qui a vécu la crise post-doctorale de 2011 dans laquelle s’est plongée la RDC, après la victoire proclamée de Joseph Kabila sur Étienne Tshisekedi, croit savoir que « c’est inconcevable, dans le système politique congolais, que le clan Kabila soit évincé du pouvoir. Il a tout à perdre et son entourage tout autant« , a-t-il répondu à RFI.

Sur les mêmes antennes de RFI, Néhémie Mwilanya, coordonateur du FCC, la coalition présidentielle, et directeur du cabinet du président Joseph Kabila a laissé entendre que « l’opposition ne peut jamais gagner des élections dans ce pays » a cause de ses divisions et son impréparation aux scrutins repoussés au 30 décembre prochain.

Cependant, malgré son impréparation, l’opposition dont la Coalition Camp du changement et Lamuka drainent des milliers de congolais à leurs meetings. Chaque camp croit en sa victoire.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...