PUBLICITÉ

Martin Fayulu: « je parle le lingala, le kikongo, je peux m’exprimer en tshiluba »

Martin Fayulu est-il « sans base » comme l’affirment ses détracteurs? « Pas du tout », réponds le concerné dans une interview à la presse belge le lundi. « Originaire du Bandundu, je vis à Kinshasa et avec les gens du Congo central, il y a un réservoir de 10,7 millions d’électeurs. Dans l’Equateur Jean-Pierre Bemba me soutient tandis que Moïse Katumbi mobilise le Katanga en ma faveur », affirme-t-il.

Le candidat de la coalition LAMUKA est effet soutenu par l’ancien vice-Président Jean-Pierre Bemba, l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi, l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito ou encore l’ancien ministre Freddy Matungulu. Malgré les retraits de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi, Martin Fayulu estime qu’il reste en pole position pour l’emporter.

- Publicité-

« Vital Kamerhe est, certes, populaire à Bukavu mais dans le Nord du Kivu, le patron c’est Mbusa Nyamwisi, qui me soutient. Les gens savent que le changement, c’est Fayulu », dit-il à propos du président de l’UNC.

« Les gens savent que je suis constant et c’est la population qui m’avait donné les surnoms de « gardien du temple » ou « soldat du peuple »… Je parle le lingala, le kikongo, je peux m’exprimer en tshiluba, mais ce qui compte, c’est que je suis présenté comme une alternative au pouvoir actuel », ajoute-t-il. 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU