Quand Olivier Kamitatu égratigne l’UDPS, “absente” de la marche de l’opposition

Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet de Moïse Katumbi, n’a pas manqué d’égratigner, sans la nommer, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) à l’issue de la marche organisée ce matin à Kinshasa.

L’ancien ministre s’est d’abord félicité de la mobilisation: “l’engagement politique conjugué à l’enthousiasme est le véritable gage du succès ! Le pays est mobilisé contre la maudite machine à tricher du couple infernal Kabila-Nangaa“, avant de lancer: “Quant à l’Absent, ce sera simplement inscrit en italique dans la rubrique des chiens écrasés !

L’UDPS est en effet la grande absente de cette marche. Le principal parti de l’opposition en RDC a refusé d’y prendre part. « Nous n’allons pas participer à une marche à laquelle nous n’avons pas été associés », a déclaré son porte-parole, Paul Tshimbulu.

Depuis la semaine dernière, le parti fondé par Etienne Tshisekedi, longtemps allié de Moïse Katumbi, a changé son fusil d’épaule en annonçant qu’il prendra part aux prochaines élections y compris avec la machine à voter. L’ancien gouverneur du Katanga, dont la candidature à la Présidentielle a été écartée en août dernier par le pouvoir, dénonce ces élections pour manque d’inclusivité.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine. 

Jean-Pierre Kambila: “la RDC est un pays majoritairement chrétien, un homo ne peut diriger notre pays”

Officiellement clôturée, la campagne électorale en République démocratique du Congo continue sur les réseaux sociaux en attendant les élections du 30 décembre prochain. Ce dimanche, elle vire à une séance de propos homophobes.

Martin Fayulu: “on m’a proposé la place de Tshibala”

Le candidat de la coalition LAMUKA à la prochaine Présidentielle révèle avoir reçu une offre du pouvoir congolais d’être nommé Premier ministre à la place de Bruno Tshibala.