La police de Nairobi a lancé des enquêtes sur la contrebande d’or d’une valeur de 138 millions de dollars, annonçait la presse locale au Kenya en septembre dernier. “On pense que le trait aurait été passé en contrebande du Nord-Kivu en République démocratique du Congo via le Burundi“, renseigne le Daily Nation. 

Toujours selon nos confrères kenyans, le suspect, qui est connu comme possédant un  empire commercial de plusieurs millions de dollars, utilise quatre ressortissants congolais “bien connectés au Kenya” dans l’exploitation des minerais de la RDC en contrebande. «Le suspect est en collusion et travaille avec des Congolais bien organisés au Kenya, depuis plus de quatre ans », a déclaré une source anonyme citée par Daily Nation.

«On pense que le suspect, basé à Dubaï, pourrait financer des activités rebelles au Congo [RDC] en échange d’or et de matériel militaire. Les enquêtes précédentes du gouvernement congolais ont montré qu’il avait des contacts avec Bosco Ntaganda et le général John Tshibangu », a ajouté la source.

A Kinshasa, la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) a confirmé lundi 1er septembre l’information. Selon la LICOCO, ce colis d’or serait arrivé au Kenya en février dernier afin d’être légitimé, avant d’être vendu sur les marchés étrangers en tant que produit kenyan, selon la même source.