Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 21:29 21 h 29 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 21:29 21 h 29 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 21:29 21 h 29 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 21:29 21 h 29 min

Sindika Dokolo: « nous n’aurons pas des vraies élections crédibles avec Joseph Kabila »

Sindika Dokolo ne croit pas au processus électoral en cours en RDC. Le leader des Congolais debout estime que tout est mis pour faire gagner le candidat du pouvoir. Et même dans le cas où un candidat de l’opposition l’emporterait à la Présidentielle, l’homme d’affaires et activiste congolais estime que le président Kabila contrôlerait toujours la majorité parlementaire grâce à la machine à voter.

« On sait comment la machine à voter va servir à tricher. Quelles sont les probabilités ou les chances qu’on arrive à réunir une majorité gouvernementale? Zéro! Ça veut dire quoi? Ça veut dire que demain, on va voir Freddy Matungulu président et Joseph Kabila Premier ministre« , a-t-il dit dans cette interview diffusée sur Twitter.

Pour Sindika Dokolo, il ne peut y affaire d’élections crédibles aussi longtemps que le président Joseph Kabila serait au pouvoir au pays.  « J’ai l’impression qu’on se trompe de débat, on est en train de dire allez on fait un candidat de l’opposition (…) non moi je vous le dis très clairement, nous n’aurons pas, malheureusement c’est ma conviction, des vraies élections crédibles avec Joseph Kabila. »

Comme solution, M. Dokolo estime qu’il faut entamer des actions sur le terrain pour faire partir le pouvoir du président Joseph Kabila. « Donc la vraie la vraie question à se poser c’est est-ce que nous, les Congolais, allons montrer à cette heure décisive de la vie de la nation que nous méritons ce pays« , dit-il.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...