Sindika Dokolo: “nous n’aurons pas des vraies élections crédibles avec Joseph Kabila”

Sindika Dokolo ne croit pas au processus électoral en cours en RDC. Le leader des Congolais debout estime que tout est mis pour faire gagner le candidat du pouvoir. Et même dans le cas où un candidat de l’opposition l’emporterait à la Présidentielle, l’homme d’affaires et activiste congolais estime que le président Kabila contrôlerait toujours la majorité parlementaire grâce à la machine à voter.

On sait comment la machine à voter va servir à tricher. Quelles sont les probabilités ou les chances qu’on arrive à réunir une majorité gouvernementale? Zéro! Ça veut dire quoi? Ça veut dire que demain, on va voir Freddy Matungulu président et Joseph Kabila Premier ministre“, a-t-il dit dans cette interview diffusée sur Twitter.

Pour Sindika Dokolo, il ne peut y affaire d’élections crédibles aussi longtemps que le président Joseph Kabila serait au pouvoir au pays.  “J’ai l’impression qu’on se trompe de débat, on est en train de dire allez on fait un candidat de l’opposition (…) non moi je vous le dis très clairement, nous n’aurons pas, malheureusement c’est ma conviction, des vraies élections crédibles avec Joseph Kabila.

Comme solution, M. Dokolo estime qu’il faut entamer des actions sur le terrain pour faire partir le pouvoir du président Joseph Kabila. “Donc la vraie la vraie question à se poser c’est est-ce que nous, les Congolais, allons montrer à cette heure décisive de la vie de la nation que nous méritons ce pays“, dit-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine. 

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.