PUBLICITÉ

La Belgique appelée à restituer les oeuvres d’art volées à la RDC

Dans une pétition publiée par le journal belge Le Soir, et signée par une centaines associations, universités, et des membres de la société civile congolaise, la Belgique est appelé à restituer les oeuvres d’art volées à la République démocratique du Congo durant la colonisation.  « Plus de 90 % des œuvres d’art classique africain sont en dehors de l’Afrique  », dénoncent les signataires.

« Pillées pendant la colonisation, elles se trouvent désormais au British Museum, au musée du Quai Branly, ou au musée de Tervuren [en périphérie de Bruxelles]. Les Africains du continent qui désirent montrer leur patrimoine à leurs enfants ne le peuvent pas. Tout ou presque a été dérobé. On ne saurait fonder le dialogue interculturel sur des pillages précédés par des meurtres coloniaux : les biens volés doivent être restitués », écrivent les pétitionnaires, cité notamment par le soir belge LE SOIR.

- Publicité-

Toujours d’après ces pétitionnaires, outre le Musée royal de Tervuren qui détient des objets, il y a aussi le musée africain de Namur ou encore le musée des Sciences naturelles de Belgique ainsi que l’Université libre de Bruxelles où sont stockés des crânes et des ossements de Congolais assassinés par décapitation ou suite à des tortures, parce qu’ils refusaient d’être colonisés.

Si aucune demande officielle par des autorités du pays n’a été faite, les auteurs de la pétition réclament, eux, un dialogue adulte entre la Belgique et le gouvernement de Kinshasa pour ce faire.

Avec Le Point Afrique et Le Soir.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU