La Belgique appelée à restituer les oeuvres d’art volées à la RDC

Dans une pétition publiée par le journal belge Le Soir, et signée par une centaines associations, universités, et des membres de la société civile congolaise, la Belgique est appelé à restituer les oeuvres d’art volées à la République démocratique du Congo durant la colonisation.  « Plus de 90 % des œuvres d’art classique africain sont en dehors de l’Afrique  », dénoncent les signataires.

« Pillées pendant la colonisation, elles se trouvent désormais au British Museum, au musée du Quai Branly, ou au musée de Tervuren [en périphérie de Bruxelles]. Les Africains du continent qui désirent montrer leur patrimoine à leurs enfants ne le peuvent pas. Tout ou presque a été dérobé. On ne saurait fonder le dialogue interculturel sur des pillages précédés par des meurtres coloniaux : les biens volés doivent être restitués », écrivent les pétitionnaires, cité notamment par le soir belge LE SOIR.

Toujours d’après ces pétitionnaires, outre le Musée royal de Tervuren qui détient des objets, il y a aussi le musée africain de Namur ou encore le musée des Sciences naturelles de Belgique ainsi que l’Université libre de Bruxelles où sont stockés des crânes et des ossements de Congolais assassinés par décapitation ou suite à des tortures, parce qu’ils refusaient d’être colonisés.

Si aucune demande officielle par des autorités du pays n’a été faite, les auteurs de la pétition réclament, eux, un dialogue adulte entre la Belgique et le gouvernement de Kinshasa pour ce faire.

Avec Le Point Afrique et Le Soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.