“Dieu a repris”: Emmanuel Shadary revient sans le dire sur ses propos!

Un tour de passe-passe, le communiqué du candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) à la prochaine Présidentielle n’est plus celui qu’il était à sa publication mercredi. Dans ce nouveau document parvenu à POLITICO.CD, les fautes de français et la malheureuse phrase qui a provoqué un tollé ont été retirées.

Dans ce document, l’élu congolais a, au nom de la coalition politique du Front Commun pour le Congo (FCC), adressé ses condoléances “les plus attristées aux familles biologiques des illustres disparus“,  avec “l’assurance de toute ma compassion“, avant d’ajouter: “Dieu a donné, Dieu a repris, Que son nom soit glorifié, puisse les âmes de nos compatriotes reposer en paix “.

Une phrase qui a suscité des vives critiques sur internet notamment. “Dois-je conclure que le FCC pense que ceux qui massacrent la population à Beni travaillent pour Dieu? Ils accomplissent la volonté de Dieu en tuant la population ? 17 ans au pouvoir, la RDC est devenue un abattoir humain” a réagi entre autres Michael Tshibangu, un des Conseillers de l’opposant Moïse Katumbi.

Le nouveau document est néanmoins signé au 23 septembre, après qu’il est intervenu au lendemain de sa publication sur les réseaux sociaux, le 26 septembre!  Par ailleurs, le candidat du pouvoir n’a fourni aucune explication suite à ce changement, visiblement poussé à la suite de la colère provoquée par sa petite phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

“Il y a eu un deal entre les autortiés et Clément Kanku”, affirme un proche du Pouvoir!

Un député congolais membre de la coalition des partis au pouvoir a révélé à POLITICO.CD l’existence d’un “deal” entre “les autorités” et l’ancien ministre Clément Kanku pour “tenir l’affaire sous scellée”