Julien Paluku Kahongya annonce dans son tweet avoir également présenté les éléments du programme prioritaire en la version du Nord-Kivu 3 et cerner les prochaines étapes de la marche vers la victoire de Ramazani Shaday .

Le 27 août dernier, le chef de l’executif provincial du Nord-Kivu avait déclaré à l’issue d’une réunion du bureau politique de l’AABC (regroupement politique qu’il dirige) avoir arrêter les stratégies électorales autour du candidat Emmanuel Ramazani Shadary.

Vendredi 1O août, Julien Paluku avait appelé au cours d’un meeting populaire à la tribune publique de Goma, la population de son entité administrative à soutenir la candidature de Ramazani Shadary à la présidentielle. Cette annonce populaire était intervenue deux jours après la désignation mercredi 8 août de Ramazani Shadary comme candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) par Joseph Kabila.

Indignation populaire

En réaction à l’annonce de Julien Paluku Kahongya plusieurs de répliques des internautes hostiles à la politisation des institutions de la République par le gouverneur de la province du Nord-Kivu, autorité morale du parti politique Bloc uni pour l’émergence, Burec. « Appui des institutions provinciales!!! Chers aîné il faut éviter cela » tempère Billy Kambale, président de la jeunesse de l’Union pour la nation congolaise de Vital Kamerhe.

« La médiocrité n’a pas encore dit son dernier! Les institutions de la République au service du FCC » rétorque en commentaire Abel Auguste Amundala, conseiller de Moïse Katumbi en charge des sports et loisirs et coordonateur général du programme de gouvernance. « Les institutions provinciales travaillent maintenant pour la candidature de Ramazani Shadary et non pour l’intérêt communautaire ? C’est quoi ça… » lance un autre internaute sous un ton d’exaspération.

Bien que le gouverneur de la province du Nord-Kivu est resté flou sur le caractère des institutions auxquelles il faisait allusion, la toile est consternée par les propos du président élu sportif de l’Association sportive Nyuki, championne de la coupe du Congo, édition 2018. Pour ces internautes, en tant que première personnalité politique de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya ne peut pas engager les institutions provinciales, appelées à être apolitiques dans la campagne électorale du candidat du FCC.

Fiston Mahamba