“Je vous confirme que le Parquet vient d’ouvrir une information judiciaire pour « faux en écriture publique à l’encontre de Moïse Katumbi”, rapporte Jeune Afrique citant les propos de Gilles Blondeau, substitut du procureur du Roi au Parquet de Halle-Vilvoorde.

Contacté par POLITICO.CD, Olivier Kamitatu  directeur de cabinet de Moïse Katumbi indique qu’officiellement, Moïse Katumbi n’a pas encore été notifié par la Belgique sur une ouverture d’un dossier judiciaire à son encontre.

“À ce stade, aucune information car nous ne sommes pas saisis. Et vous comprendrez qu’on ne peut réagir sérieusement de manière claire, précise et complète sur base d’un article de presse” a dit Olivier Kamitatu dans un échange avec POLITICO.CD.

Le 24 juillet, lors d’une conférence de presse, son porte-parole Olivier Kamitatu assurait que Moïse Katumbi réside en toute légalité en Belgique.  “Il n’y a aucun problème de document ayant trait à sa résidence dans le royaume de Belgique, déclarait-il. Il n’est pas clandestin ou dans l’illégalité.”

De son côté, son avocat français, Me Eric Dupont-Moretti, avait estimé lors d’une conférence de presse “qu’on a déjà trois procédures (judiciaires) ; on ne va pas en rajouter une qui n’existe pas”.

Fiston Mahamba