Pour Herman Cohen, si l’élection présidentielle est libre et équitable, l’opposition devrait gagner facilement

L’ancien ambassadeur et secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis voit des protestations anti-gouvernementales à Lubumbashi en faveur du retour de Katumbi et des foules qui se félicitant du retour de Bemba à Kinshasa, une demande populaire générale pour un nouveau régime après les élections du 23 décembre en RDC.

“Le président Joseph Kabila a nommé son cousin, Emmanuel Ramazani Shadary, comme son héritier pour se présenter à la présidence. Si l’élection est libre et équitable, l’opposition devrait gagner facilement” estime Herman Cohen.

L’opposition Congolaise a présenté plusieurs candidats aux prochaines élections présidentielles de décembre 2018. Toutefois; un projet d’une candidature unique reste envisagée alors l’un de membres de l’opposition, Moise Katumbi, n’a pas pu déposer sa candidature car empêché de rentrer en RDC indiquent son entourage.

La commission électorale nationale indépendante devra rendre la liste provisoire de candidats retenus à la prochaine présidentielle le 24 août prochain.

La commission électorale nationale indépendante a clôturé ce mercredi 08 août les opérations de réception de candidatures pour les élections présidentielles et législatives nationales.

Dans un communiqué de presse publié la soirée de ce mercredi, la CENI dit remercier les candidats “pour le respect des délais prescrits dans le calendrier.”

Elle précise qu’un délai de 5 jours est accordé à ceux ayant reçu des jetons pour ajout, retrait ou substitution des candidats.

Sammy Mupfuni et Fiston Mahamba

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.