Vital Kamerhe: “il n’y a pas de saint, il n’y a pas de diable”

Dans une intervention téléphonique à l’émission Télé Tshangu ce lundi, l’ancien speaker de l’Assemblée nationale appelle à “oublier le passer” et se focaliser sur l’avenir. “Nous, nous avons été dribblés à la Cité de l’Union Africaine, mais nous avons été tous dribblés à la CENCO. Il n’y a pas de saint, il n’y a pas de diable. Nous devons apprendre à se pardonner mutuellement“, dit-il en Lingala, avant d’appeler à ce que “la repentance de chacun” soit sincère.

Le président de l’UNC admet par ailleurs  les erreurs du passé, rappelant sa confiance aux autres opposants, dont les leaders de l’UDPS et du MLC, avec qui il continue d’appeler à l’unité. “Nous tirons les leçons de nos erreurs passées. Nous sommes des êtres vivants (…) Aujourd’hui j’en parle, Félix Tshisekedi en parle, et Madame Eve [Bazaïba] aussi l’a dit: si parmi nous, il y a un seul qui pense être là pour nous pieger, qu’il s’en aille déjà“, dit-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.