Dans une intervention téléphonique à l’émission Télé Tshangu ce lundi, l’ancien speaker de l’Assemblée nationale appelle à “oublier le passer” et se focaliser sur l’avenir. “Nous, nous avons été dribblés à la Cité de l’Union Africaine, mais nous avons été tous dribblés à la CENCO. Il n’y a pas de saint, il n’y a pas de diable. Nous devons apprendre à se pardonner mutuellement“, dit-il en Lingala, avant d’appeler à ce que “la repentance de chacun” soit sincère.

Le président de l’UNC admet par ailleurs  les erreurs du passé, rappelant sa confiance aux autres opposants, dont les leaders de l’UDPS et du MLC, avec qui il continue d’appeler à l’unité. “Nous tirons les leçons de nos erreurs passées. Nous sommes des êtres vivants (…) Aujourd’hui j’en parle, Félix Tshisekedi en parle, et Madame Eve [Bazaïba] aussi l’a dit: si parmi nous, il y a un seul qui pense être là pour nous pieger, qu’il s’en aille déjà“, dit-il.