Les États-Unis viennent de publier une liste de personnalités et d’entreprises ciblées par un volet de sanctions économiques, dont le sulfureux homme d’affaires israélien et proche du président Joseph Kabila, Dan Gerlter.

Le Département du Trésor des Etats-Unis a annoncé jeudi des sanctions contre 15 personnes dans le monde, parmi lesquelles on note en particulier la présence de l’Israélo-Congolais Dan Gertler.

Détail clé, l’homme d’affaires dispose en effet de deux passeports israéliens, selon le site du gouvernement américain annonçant les sanctions, ainsi que du passeport congolais DB0009084, émis le 28 mai 2015 et expirant le 27 mai 2020, bien que l’article 10 de la Constitution congolaise interdise de posséder une autre nationalité que la congolaise: celle-ci est “une et exclusive”.