Reynders annonce une visite de She Okitundu à Bruxelles pour une « remise à plat »

3
886

Le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, a proposé mardi à son homologue congolais, Léonard She Okitundu – qui l’a accepté -, de venir en Belgique dans les prochaines semaines pour discuter, en compagnie des ministres de la Coopération des deux pays, d’une « remise à plat » des relations entre Bruxelles et Kinshasa, a-t-il indiqué à l’agence Belga.

Les deux ministres se sont rencontrés mardi midi à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, pour un déjeuner de travail au lendemain d’une visite de M. Reynders à Kinshasa.

Selon M. Reynders, son homologue congolais, lui aussi vice-Premier ministre, a accepté une invitation à se rendre dans les prochaines semaines à Bruxelles pour discuter à quatre – les ministres belges et congolais des Affaires étrangères et de la Coopération – d’une « remise à plat » de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Cette rencontre devrait être préparée par des experts belges et congolais, a précisé le ministre belge des Affaires étrangères à l’agence Belga par téléphone depuis Abidjan.

Selon M. Reynders, cette « remise à plat » devrait à la fois concerner la coopération, mais aussi la possibilité pour des entreprises belges d’investir en RDC, moyennant une amélioration du climat des affaires. Il n’a pas mentionné la possibilité de réorienter l’aide belge à Kinshasa du structurel vers l’humanitaire, une idée parfois défendue par le cabinet du ministre belge de la Coopération au développement, Alexander De Croo.

Douche froide à Kinshasa

L’inauguration le lundi dernier à Kinshasa de la nouvelle ambassade belge en RDC n’a pas bien tourné pour le ministre Reynders. Des dizaines de manifestants ont pris place devant ce nouveau bâtiment situé le long du Boulevard du 30 juin, au centre-ville de la capitale congolaise, pour réclamer la dépouille du Héros national, Patric Emery Lumumba à Didier Reynders, vice-Premier ministre belge.

« Belgique Assassin« , c’est ce que l’on pouvait lire sur une pancarte déployée par ces manifestants qui scandaient des cris hostiles à l’ancienne puissance coloniale. Ils étaient une cinquantaine au total, encadrés par des policiers.

Par ailleurs, aucun officiel congolais n’a voulu prendre part à l’inauguration ce lundi à Kinshasa, de la nouvelle ambassade de la Belgique, observent les journalistes de POLITICO.CD sur place.  Seul André Kimbuta, gouverneur de la ville de Kinshasa, a pris part à l’inauguration de ce bâtiment qui doit abriter la mission diplomatique belge en République démocratique du Congo.

Cependant, l’officiel congolais a refusé de prendre part à la coupure du ruban symbolique. A sa place, un Chef coutumier, coiffé en plus d’une toque de Léopard, à l’image de l’ancien président Mobutu, a procédé à cette coupure aux côtés du chef de la diplomatie belge Didier Reynders.

Avec Belga.

3 Commentaires

  1. De tous les temps d’après indépendance, les relations belgo-congolaises et congolo-belge ont toujours été du type  » je vous aime, moi non plus! » allant jusqu’à la rupture totale ou partielle; et au finish, le Congo RD alors Zaïre ne semble toujours pas gagner la bataille.

  2. La Belgique n’a jamais été une puissance coloniale mais plutôt une puissance de traite de noire. Car toutes les puissances coloniales ont appris à leurs colonies leurs langues mais pas la Belgique, elle était au Congo pour maltraiter les congolais, les massacrer, les humilier et les exploiter, La Belgique ne sera jamais considérée en RDC, ni aimée comme puissance coloniale

Comments are closed.