Le Rassemblement veut “des garantis d’ici au 31 décembre” pour des élections “dans le meilleur délai”
Pierre Lumbi et Félix Tshisekedi à Kinshasa

Nikki Haley, Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU a reçu l’opposition congolaise durant son passage à Kinshasa le vendredi 27 octobre. Aux opposants comme au président Kabila, l’Envoyée de Donald Trump a annoncé la position de son pays, à savoir: des élections en 2018 en RDC.

Toutefois, du côté du Rassemblement, on affirme vouloir des “garantis” de la Communauté Internationale à ce sujet.  «Notre position est claire est nette : si, d’ici au 31 décembre, il n’y a pas d’élections ou s’il n’y a pas de signaux clairs, précis et avec des garantis de la communauté internationale, nous irons aux élections sans le président Joseph Kabila», dit Pierre Lumbi, président du Conseil des Sages du Rassemblement, dans une interview ce samedi à Radio Okapi.

Pour lui, l’opposition n’a pas a être d’accord ou pas avec la proposition américaine concernant la tenue des élections en 2018. “Chacun exprime sa position, Madame Nikki [Haley] a exprimé la position du gouvernement américain, et moi je vous exprime ici la position du Rassemblement, qui est: si d’ici le 31 décembre, nous n’avons pas de signaux forts, précis et avec des garantis [internationaux], que nous irons aux élections dans le meilleur délai, sans le président Joseph Kabila” a-t-il ajouté.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

A Genève, Martin Fayulu “m’a demandé de lui garantir le poste de Premier ministre”

Nouvelle révélation autour du fiasco de Genève. Félix Tshisekedi, dans une interview à Jeune Afrique, affirme que Martin Fayulu lui avait demandé de lui “garantir le poste de Premier ministre” une fois qu’il aurait voté pour lui. 

A Kindu, Olive Lembe appelle à ne pas voter pour “ceux qui ont épousé des étrangères”

La campagne électorale devient rude en République démocratique du Congo. Du côté du pouvoir, la Première dame Olive Lembe Kabila est entrée en scène cette semaine. 

Jean-Pierre Kambila: “la RDC est un pays majoritairement chrétien, un homo ne peut diriger notre pays”

Officiellement clôturée, la campagne électorale en République démocratique du Congo continue sur les réseaux sociaux en attendant les élections du 30 décembre prochain. Ce dimanche, elle vire à une séance de propos homophobes.

Un problème de logement pour le président Félix Tshisekedi

Le nouveau président de la République démocratique du Congo a passé la nuit dans un hôtel à Kinshasa, dans l’attente de l’aménagement d’une résidentielle officielle.