Raphaël Katebe Katoto se considère toujours comme faisant partie de l’opposition, malgré son rapprochement avec le camp du président Joseph Kabila.

Je suis dans l’opposition, je suis membre du Rassemblement et je suis sage, donc membre du Comité des sages du Rassemblement. Donc je suis dans l’opposition. Mais, si je suis de retour à Kinshasa, c’est purement et simplement dans l’application de l’accord qui a été signé le 31 décembre. Cet accord qui a été signé par toutes les parties donnait le pouvoir au Président de la République de mener le pays jusqu’aux élections“, explique-t-il au sujet de son positionnement.

Mais l’on vous accuse d’avoir rejoint le camp du pouvoir, interroge la présentatrice de TV 5 Monde: “C’est vraiment du délire, c’est vraiment des procès d’intention pure et simple. Parce que si nous disons [que] nous  avons une bonne lecture de l’accord qui est signé, il est prévu que le président Kabila reste Président jusqu’aux élections.  Il y a une transition, et cette transition est dirigée par le président Kabila. Cela veut dire aussi que celui qui sera nommé Premier ministre va travailler avec le président Kabila“, répond M. Katebe.

L’homme d’affaires congolais accuse néanmoins la coalition dirigée par Félix Tshisekedi et soutenue par son frère, Moïse Katumbi, d’être à la base du retard actuel dans l’application de l’accord signé le 31 décembre entre le Pouvoir et l’Opposition.

N’oublions que l’accord a été signé le 31 décembre, et il fallait mettre l’accord en application pour aller aux élections. Il y a eu retard de six mois. Causé par qui? Par le Rassemblement en grande partie. On a perdu beaucoup de temps en cherchant à imposer un seul candidat à la Primature, ce qui a fait que la CENCO, qui avait mandat [de faire la médiation] est allée remettre le rapport au Président de la République“, dénonce-t-il.

M. Katebe révèle par ailleurs avoir rencontré le président Kabila lors de son séjour à Kinshasa, tout en affirmant croire à la tenue des élections.  “Je ne crois pas“, dit-il en réaction aux accusations sur la volonté supposée du président à reporter les élections.

C’est un procès d’intention. Moi même je reviens de Kinshasa. J’ai été reçu par le président Kabila. Le président Kabila m’a bel et bien confirmé l’intention d’organiser les élections crédibles, fiables et transparentes“, révèle-t-il.

 

4 comments

  1. Vraiment on comprend que avoir de l’argent et etudier ne n’est pas synonime d’etre serieux. un papa imbecile!

  2. Cet opportuniste de carriere, et sans reelles assises populaires pour gagner une queconque Election en RDC, caresse l’assassin de Kingakati dans le sens de poils pour des raisons tres faciles a deviner.

    Et ce sans surprise, car Katebe revait de devenir 1er Ministre du boulanger de Kingakati. Qui peut alors le prendre au serieux? Il n’a aucune credibilite du tout !

    Le tricheur-au-sommet ne fait que se servir de tous ces traitres comme marche-pieds vers son objectif ultime de presidence-a-vie.

  3. A chaque fis qu’il y a une opinion contraire à celle du ressemblement, on traite la persone de corrompue, de moins sérieux, de ventriote,…On dirait qu’en RDC le ressemblement et le detenteur de la vérité et du bonheur de Congolais. Les gens ne veulent pas comprendre que les radicaux du ressemblement bloquent tout. Les autres qui essaient de dire autrement sont à tord ou à raison indexés. KAMERHE, TSHIBALA, MUBAKE, OLENGA NKOY,BAZAIBA, KATOTO, LISANGA…(La liste est longue) sont aujourd’hui indexés seulement car ils ont osés dire qu’il faut penser autrement.

Comments are closed.