Sindika Dokolo accuse Kinshasa d’avoir « spolié » sa famille

4
925

Dans la grande colère qui anime Sindika Dokolo contre les autorités congolaises, il y a aussi une affaire de biens privés qui seraient, semble-t-il, spoliés par l’Etat congolais.

« J’aurais aimé investir un peu plus au Congo. J’ai réussi à développer mes affaires en Angola. Je me suis beaucoup inspiré de l’expérience de mon père et des conseils qu’il m’a prodigués avant sa mort. J’ai tout simplement reproduit un modèle qu’il avait développé dans les années 60-70-80 au Zaïre et que j’aurais aimé appliquer au Congo« , explique Sindika Dokolo dans une longue interview accordée ce samedi au journal français Le Point.

Selon le site de sa famille, c’est à la fin des années 1990, que Mobutu sanctionne Augustin Dokolo, son père,  devenu trop puissant à son goût, et dépèce son empire. « Dokolo Sanu ne se sera jamais remis de cette spoliation organisée ». Depuis, rien n’aurait été restitué, et le pouvoir en place n’aurait fait qu’empirer la situation.

« Il conviendrait que le pouvoir actuel reconnaisse que ma famille a été spoliée et qu’on lui rende au moins les choses qui lui ont été prises. C’est cela, le baromètre. Or, aujourd’hui, le siège de la banque de mon père + appartient+ toujours à une banque katangaise. Compte tenu de l’histoire de ma famille, je ne me vois pas aller me mettre dans la gueule du loup, alors qu’on n’est pas capable de me rendre les biens qui me reviennent de droit« , ajoute-t-il.

4 Commentaires

    • Et maintenant c’est lui ,comme un vrai maquereau, et sa femme qui sont en train de spolier les pauvres Angolais comme autrefois son père a spolié les petite épargnants pour entretenir sa Danoise et mener un son train de vie de mégalo.

  1. C’est triste pour notre Pays, Kabila et sa bande ne mérite pas de diriger un pays Grand comme le Congo. Ils ne seront jamais à la hauteur, d’où notre souhait d’avoir des dirigeants ambitieux comme Sindika Dokolo. Vos biens doivent être restitué, c’est l’une de façon d’honorer votre père, au besoin, Sindika doit les reprendre par force.

Comments are closed.