Bruno Tshibala: un Premier ministre en liberté provisoire
Bruno Tshibala, le 17/03/2017 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une information anodine, mais tout de même intéressante. Bruno Tshibala Nzenze, qui vient d’être nommé au poste de Premier ministre par ordonnance présidentielle est toujours poursuivie par la justice congolaise.

Aux arrêts le 9 octobre dernier  au moment où il s’apprêtait à prendre un vol pour Bruxelles (Belgique) à l’aéroport international de N’Djili, ce cadre du parti d’Etienne Tshisekedi, a été transféré trois jours plus tard à la prison centrale de Makala pour y rester jusque novembre de la même année.

Il a officiellement bénéficié d’une liberté provisoire le 29 novembre. Le ministère public a accordé sa main levée afin que cet acteur politique puisse se présenter volontairement devant ses juges en homme libre. Chose qui ne sera jamais faite jusqu’à ce jour.

Selon les sources judiciaires, son nom figure sur une liste d’une dizaine de dirigeants du Rassemblement transmise par le procureur général de la République aux services aux frontières avec ordre d’arrêter ces personnes dans le cas où elles viendraient à quitter le territoire. Ils sont accusés d’avoir organisé les manifestations des 19 et 20 septembre à Kinshasa qui avaient dégénéré en heurts sanglants entre militants anti-Kabila et les forces de l’ordre.

16 commentaires
  1. Ceci explique cela
    Merci cher journaliste, car avec cette révélation, la corrélation est établie et elle positive. Pauvre soit disant opposants… il suffit de voir un à un ceux qui se retrouvent dans le même camp que le nouveau fameux Premier ministre en liberté provisoire) pour se rendre compte de la corrélation (R²) qui est significative et positive

  2. Felix Tshisekedi ,l’orgueilleux qui a boudé Kabila se retrouve dans l’opposition perpétuelle comme son père :la politique de la chaise vide ,des villes mortes et des marches de pillages .ça commence dès ce Lundi .

    1. Il savoir se poser les vrais questions cher ami.. que va resoudre tshibala deboche coe d’hab par le pouvoir que ne l’avait fait samy..radie depuis de l’udps?? Et puis PM oui.. mais sur quelle base.. pour quelle solutions..??

    2. Oui,maintenant Vous le qualifier d’orgueilleux MAIS s’il acceptait cette primature,c’est Vous qui allaient le bombarder des critiques…

    3. Il n’y a de plus grand orgueilleux que celui qui n’écoute pas la volonté du peuple. Comme mon cher patriarche nous le prêchait sans cesse : «Le peuple d’abord». Quand on a mal géré le pays, notre patrimoine commun, jusqu’à rendre toutes ses institutions ipso facto illégales, quand on n’a pas honte de regarder le souverain primaire en face et lui annoncer des ultimatums de 48 heures pour nommer le 1er lèche-botte (prisonnier bénéficiant d’une liberté provisoire), quand on ne respecte pas sa signature sur l’Accord de la Saint Sylvestre, il faut être un extraterrestre pour qualifier Félix Tshisekedi d’orgueilleux.

      1. Il n’est pas seulement orgueilleux. Il est aussi arrogant et étourdi. Voilà votre Félix Tshisekedi. La politique n’est pas la religion. Ici, tous les coups sont permis. Atakula kiburi yake.

    4. notre souci c’est les élections ,Kabila ainsi que sa MP manipulent les pauvres soit disant opposants, a alors il est temps au peuple congolais de prendre leur responsabilité en main ,au lieu de rester dans les simples distractions de ses aventuriers politiques (allons tout droit aux élections).

    1. Tout est déjà mis en oeuvre pour que kamhere succede à Joseph kabila. Wait and see.
      C le moment d’ouvrir l’oeil.

    2. Pour toi Ebox chaise vide c’est quoi ? Tu ne sais mm pas placer les choses à sa place.
      Pour kabila et Mp c’est juste gagner le temps. Si badibanga n’a rien foutu et Bruno qu’es ce qu’il fera.c’est juste un passe temps. Ils sont troublés.

  3. C’est le mode de gestion chaotique que nous retrouvons au sommet de l’Etat Congolais!
    Magouilles, malversations financières, injustice, improvisation, manque d’éthique, amateurisme…
    Voilà pourquoi nous devons barrer la route à ce système pour l’instauration d’un État de droit.
    Un État de droit ne nommerait jamais un individu quelques soient ces qualités s’il a un dossier en cours devant la justice!
    Ceci indépendamment des griffes dans le dossier judiciaire, il faut laisser la justice conclure le dossier Bruno Tshibala.
    Mais ça ne me surprendrait pas d’apprendre qu’il y a déjà un non lieu dans ce dossier.
    Parce que, encore une fois c’était une arrestation politique qui n’avait aucune base judiciaire! Mais en RDCONGO, lorsqu’on est en harmonie avec le pouvoir en place on peut être au dessus des lois tout simplement.
    Il n’y a que l’instauration d’un État de droit qui nous éviterait des mises en scène ridicule comme celle de la nomination de Bruno Tshibala comme premier ministre.
    Et ne vous étonnez pas de la suite de Bruno Tshibala, un homme tenu est docile à celui qui le tiens à moins qu’il arrive à se libérer!
    Et l’histoire nous rappelle ces types de scénarios avec les nominations de: Ngunza karlibond, Faustin Birindua et autres. Ils n’ont pas réinventer la roue, le peuple Congolais doit rester mobilisé et plus intransigeants avec Kabila et ces troupes.
    Le combat du peuple Congolais est plus important que des individus, Kabila, Bruno Tshibala, ….
    C’est un combat pour la survie, l’ennemi du peuple Congolais est sérieux et nous devons être plus sérieux que notre ennemi.
    Nelson Mandela disait: “c’est l’oppresseur qui définit la nature du combat et nom l’inverse”.Il a dit aussi ” combattants de la liberté, il arrive un moment où après avoir utilisé toutes les stratégies, boycotte du transport en commun, grève générale, marche pacifique, ville morte,négociations… la violence est inévitable!
    Car elle n’est pas une violence gratuite mais une légitime défense et même une expression de la liberté!

  4. Le plus important c que kabila parte tshibala est maintenant avec le pprd on le met dans le meme sac

    1. voila ce que moi je califiet d’un gouvernance de gourment cela est prouvé par Mr KABILA une nommé Mr BRUNO TSHIBALA qui est en liberté provisoire pour passé le temps parceque il sait que on va poursuivre ce dossier pour plonger encore le pays dant le dialogue qui n’apporte rien jusqu’aujourd’hui nous somme assé pour Mr KABILA nous devons lui donné aussi un ultimatum comme lui la donné a SAMY BADIBANGA

  5. Regardez mes chers frères,ce qui m’étonne tous ces gens sont que les baluba,oyo kindoki té.
    FELIX, BADIBANGA, MUBAKE ,TSHIBALA et leur province est en feu et en sang mais personne parmi eux ne songe. botala bango na bilongi.? mawa!!!!!!!

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

France: un rapport secret éclabousse le Rwanda et sa candidature à la Francophonie

Soutenue par le président français Emmanuel Macron, la candidature du Rwanda au Secrétariat général de la Francophonie vient de prendre du plomb dans l’aile avec des révélations accablantes de la presse française sur le rôle de Paul Kagame dans les massacres des civils durant le génocide dans son pays et dans l’Est de la RDC.

Un rapport secret de l’ONU fait des révélations sur la mort de ses experts au Kasaï

Un groupe d’experts de l’ONU, dont deux membres ont été tués alors qu’ils enquêtaient sur des fosses communes en République démocratique du Congo, n’a pas exclu l’implication de membres de la sécurité d’Etat dans le crime, selon un rapport que l’AFP a pu consulter.

“Il y a eu un deal entre les autortiés et Clément Kanku”, affirme un proche du Pouvoir!

Un député congolais membre de la coalition des partis au pouvoir a révélé à POLITICO.CD l’existence d’un “deal” entre “les autorités” et l’ancien ministre Clément Kanku pour “tenir l’affaire sous scellée”

Félix Tshisekedi: “Moïse Katumbi va me donner quoi que je n’ai jamais eu depuis ma naissance”

Félix Tshisekedi a haussé le ton pour dénoncer les accusations autour de sa relation avec l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi.