Selon Carbone Beni, les “sévices” ont commencé peu de temps après son arrestation et son acheminement vers le camp militaire Tshatshi jusqu’aux installations de l’ANR. Arrêté le 13 décembre 2016 avec 5 autres militants dont 4 membres du mouvement citoyen Compte à rebours, M. Beni dit ne pas comprendre les raisons de sa libération “en solo” ce, après avoir comparu à plusieurs reprises devant les Opj sur des questions de déstabilisation du pays et les partenaires financiers de FILIMBI.

Carbone BENI relate avoir connu, pour la première de fois de sa vie, un bain après 14 jours qui ont suivi son “enlèvement” devant le Centre interdiocésain à Kinshasa, où se tiennent les discussions entre les acteurs politiques congolais sous l’égide de la CENCO. “Toutes sortes de tortures et des conditions inhumaines font partie du traitement cruel qui m’a été administré dans la geôle de services de sécurité“, a-t-il affirmé.

Au sujet de l’accord signé le 31 décembre 2016, le chargé de mobilisation de Filimbi dit trouver en l’accord le moindre mal dans la crise politique congolaise, sauf, dit-il, qu’il ne respecte pas l’intégralité de la constitution. “Moi, j’ai le regret de voir Joseph Kabila continuer à diriger le pays après le 19 décembre 2016”, a-t-il confié.

Il invite les citoyens congolais à “multiplier la vigilance” vis-à-vis de la classe politique (opposition-Majorité) et de rester souder autour des actions du respect de la loi fondamentale. «À notre avis l’accord de la CENCO n’a pas réussi à chasser les velléités de la violation de la constitution» a martelé ce membre de mouvement citoyen Filimbi.

2 comments

  1. Felicitations cher compariote ” CARBONI ” pour votre courage et exemple que vous venez de donner.
    La jeunesse congolaise devrait reellement prendre en mains son destin. L’avenir de grand pays vous appartient donc ne baissez jamais les bras devant les intimidations de toutes sortes allant jusqu’à la perte de votre vie.
    Mieux vaud mourir debout que mourir lachement.
    Le régime d’occupation ” AFDL ” a demontre ses limites.
    En 1995 ils ont faire croire au vaillant et paisible peuple congolais que leur objectif était de mettre fin à la dictature du feu Président Mobutu pour instaurer en RDCONGO la democratie et un état des Droits.
    Aujourd’hui ils ont fait pire que le Marechal Mobutu en spoliant les richesses du pays dans tous les domaines de la vie nationale.
    Pas de Justice, ni bonne gouvernance.
    Par contre ils ont brille par la corruption et elimination systematiquement de quiconque voudrait parler du respect de la Constitution de la RDCONGO notre loi fondamentale.
    Bref vous meritez nos felicitations.
    Courage ,determination et perseverence.
    Bien à vous.
    Honorable Ntumba Shabangi Omer.
    Bruxelles. le 14/01/2017.

  2. SOIS CALME ET PATIENT MON PETIT, LE KABILISME SERA DEBOULONNE UN JOUR DANS CEVPAYS ET TOUS LES KABILISTES FUIRONT UN JOUR CE PAYS ET CE QU’IL SEMENT AUJOURDH’UI IL LE RECOLTERONT DEMAIN…

Comments are closed.